Route

Longue et étroite
La route qui mène à chez moi
De plus en plus longue
De plus en plus mince
Un fil invisible
Est-ce un problème de largeur
De longueur ?
Nombreux sont ceux qui se perdent, qui se noient
Ou qui font franchement demi-tour
Mes visiteurs ?
Sur les doigts d’une main
La nourriture que je propose ? Âcre et sans saveur. Un peu d’eau froide
Voilà un hôte bien rude, dit-on
Mon jardin 
Est couvert de broussailles
Un bush, une jungle
Les limites sont peu sûres
Philosophes, les géomètres ont renoncé à arpenter mes terres
Ceux qui parviennent jusque-là, je leur dis
Asseyez-vous, ne cherchez plus,
Écoutez la chanson
De l’herbe sauvage

3 replies on “Route”

  1. va bene sobac dit :

    c’est chez toi et chez soi l’herbe est toujours verte, ce qui nous permet de rêver et d’accepter

  2. Éclaircie dit :

    Cette « Route » semble mener à la « Maisonnette ».
    Sous des aspectes austères, la « chanson » s’offre au bout de ce chemin..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.