Ah! Nuit d’ivresse, à tire-d’aile …

Ah ! L’ivresse du voyageur
Sans adresse fixe
Vogue à son humeur
Parmi de lentes meringues magiques et flottantes
Aux formes rondes et fringantes
D’un ciel pâtissier fourré d’amarante
Ah, le beau voyageur, sens en éruption
Mouche au chocolat,
Jurant comme il sied
Au bonheur
Se gratte, l’air un peu cochon, les poils du cœur
Tombant dans l’abîme – le film est coupé
Voyageur câline un vin débouché
Titube – raté – qu’importe
Le voilà content, le diable l’emporte
…………………

Au bout de la nuit
Celle du matin pour se donner le temps de vivre
Le temps du jour
Voyages de Gulliver
Pour garder l‘œil vif
Le rire un peu rictus ou le rictus un peu rire
Ce que je préfère cependant
C’est traverser les miroirs
De l’eau, du vent, de l’arbre et du feu
Avant cette barrière de terre où je verrai enfin
L’infini.
…………………


A tire-d’aile,

Envol matinal sur la route déserte
Le ciel est vide
Tous les possibles sur leur branche
Lissent leurs plumes
La page blanche se forme nuage
Attend le passage des migrateurs
Pour lui donner un sens
Fugitif…

…………………

Vois-Age

Plonger dans l’eau ;;;
De notre nudité
retisser des liens !!!
Nous laisser bercer,
La regarder passer ou
Monter à bord de l’embarcation
Gonfler les voiles
Et de la Vie
prendre le temps
et l’énergie lente
de découvrir
Tous les paysages
sourires
…………………

Le voyage commence avec Pascal qui est de bonne humeur, se poursuit avec Éclaircie, si matinale, puis nous retrouvons Phoenixs, aventurière au grand cœur et Marjolaine arrive enfin, contente de vous retrouver, tous.
4Z indique le chemin avec sa boussole, Kiproko et Elisa chantent pour accueillir les nouveaux arrivants.
Les bons mots sont au rendez-vous! Il ne nous reste plus qu’à nous mettre à table pour savourer ce met de fête concocté par l’équipe au complet, en nous souhaitant une bonne dégustation et un bon voyage participatif éco-responsable

Le titre est pris un peu chez Éclaircie, Phoenix et Pascal
Bonne lecture à toutes et à tous, Bonnes inspirations

5 replies on “Ah! Nuit d’ivresse, à tire-d’aile …”

  1. Phoenixs dit :

    « Les voyages », dit-on posé sur sa jambe repliée, forment à ouvrir les fenêtres pour s’envoler sans tomber. Encore faut-il l’échelle des intérieurs pour se hisser au-delà de l’immobilisme.
    C’est là.
    Pas bien loin.
    Il suffisait de…

  2. Éclaircie dit :

    Oh ! on fait là un chouette second retour !

    J’en suis coite, toute retournée, toute-z-émue.
    Pour ma partie :
    les vers suivants étaient en italiques /
    « Au bout de la nuit » et « Voyages de Gulliver ». comme je sais la difficulté de réussir une bonne mise page, je vais demander à notre admin préféré de modifier ça.

    Quel beau voyage….. quels bons commentaires, Marjolaine et Phoenixs

    « Heureux celui, qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage …. »

  3. G. dit :

    « Traverser les miroirs » est aussi à mettre en italiques
    J’aime beaucoup ces 3 références littéraires
    J’apprécie aussi la dernière phrase de ton commentaire ci-dessus, hihi
    G.

  4. Éclaircie dit :

    Lol G. Sympa ; très beaucoup merci de ton passage. Et les autres contributions, as-tu aimé ou tu n’aura été qu’ébloui par la(ma) place de second ?

    (message subliminal, je tente de convaincre G; de nous rejoindre.)

Répondre à G. Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.