Les rats n’ont pas toujours raison

Le spectacle fait relâche
La voyeuse avide réserve son œil
Pour la reprise
Le rideau frémit-il
L’acteur serait parti à la pêche à la lune
Sur la bicyclette funambule
Et somnambule
Dans le train de nuit stoppé en pleine campagne
Les petits rats guettent les bourgeons
Sur l’estrade de la gare
Nous rangerons les livres
Dans les coffres de fortune
Les laisserons à la consigne
Ils sauteront dans les bras des patients
Pour leur illuminer l’attente

Un caniche en calèche

Un lèche frite en fuite

Croisés à la sauvette

Entre deux  péages

 

Tout disparait parfois

Sous le goudron fumant

Déroutes programmées

Pour voyages incertains

 

Comme le gras trouble

L’eau qui dort d’un œil

Notre ombre se dédouble

Et glisse vers le fauteuil

 

On lutte en vain contre le vent

Il évite tous les obstacles

Et la vague est trop pacifique

Pour mordre le pied des statues

– A qui la faute  Qui es-tu

Toi qui sans le moindre mot parles

– Même au silence je réplique

Les morts sauraient se tenir cois

Si l’autan leur montrait l’exemple

Mais l’horizon que l’on recoud

Avec un fil trop ordinaire

Ecarte tout préliminaire

Et craque ignorant les trois coups

– En colère tu lui ressembles

 

C est l hélice qui choisit la mouette rieuse –  toujours

Le petit homme en uniforme comme tous les matins tente de la saisir par les pattes dans son vol

Perché en haut de son mat sa casquette s’est envolé

En un instant il ne sait plus s’ il doit attraper la mouette ou bien sa casquette

Quand l avion passe l’ hélice engloutit une mouette chapeautée et un homme penaud tangue en haut de son poteau


4 replies on “Les rats n’ont pas toujours raison”

  1. 4Z2A84 dit :

    On ne sait plus où donner de la tête ! Tant la magie de cette suite opère sur notre imagination. Perdant avec la raison le nord rats et souris se laissent conduire hors de la ville par le joueur de flûte inspiré.

  2. Éclaircie dit :

    De la scène à l’espace, voyage en calèche ou sur l’aile du vent chassé par une hélice, quel souffle !

  3. Heliomel dit :

    Les rats quittent le navire mais nous on reste, même si les droits d’auteur sont négligents, comme ça, rien que pour le plaisir, à bon chat, bon rat.

  4. Elisa-R dit :

    Les rats ont commencé à grignoter le coin droit de mon cerveau et j’ai mélangé les adresses …Ce n’est pas plus mal, j’étais loin de la barque mais ça, c’est le vent d’autan qui en est responsable. Et puis, les « rats ont toujours raison »…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.