Silences

Le long du soir plongeant la nuit geint de sueur
Pourtant dans ces yeux pers l’océan toujours brille
On ne sait que trop bien de qui elle est la fille
Quand émane au matin un parfum de tueur

Le soleil n’en finit de chasser l’artilleur
Que les arbres vaincus recouvrent d’une grille
Alors que le ruisseau dans son lit trop babille
La mémoire en éveil devient terne lueur

La corde au tilleul clair tente la fugitive
Mais la voix de demain voudrait être furtive
Et ne courir le chant qu’au milieu des genêts

La main rejoint la voie et couche en son repaire
Ce qu’hier trop chargé dans la rue se fanait
Déjà sur la côte Est la rose enfin éclaire

6 replies on “Silences”

  1. Éclaircie dit :

    Un jeu que j’ai fait sur un site.

    (coucou Elisa, nous avons chacune nos pistes)

    les mots rimes étaient imposés, le sonnet(en alexandrin) pas obligatoire voili voilà.

  2. Elisa Romain dit :

    Les jeux ont un intérêt certain : je me couche médusée !

    Voili voilu !

  3. 4Z2A84 dit :

    Des préciosités dans ce poème apparemment « travaillé ». Elles ne sont pas pour me déplaire, loin de là. On se croit revenu à la fin du XIX ème siècle ou au début du XX ème. La sueur – de sang – est-elle le parfum du tueur ? On souhaite que la fugitive lui échappe et que le ruisseau qui « trop babille » témoigne de cette poursuite silencieuse. Ce qu’il fait par ta voix, Eclaircie, dans cet impecable sonnet. Si ce fut un exercice avec des rimes imposées, on apprécie tout autant, sinon plus.

    • Éclaircie dit :

      Le travail a commencé avant le coucher du soleil vers 20.30h , peu de douleur, pas de contractions désordonnées; L’enfant est né à 21.04, on aurait dit un clone de sa maman.

  4. Fauchon dit :

    Voila maintenant qu’Eclaircie nous fait des alexandrins!
    On ne regrette qu’une chose, qu’elle n’ait pas commence plus tôt
    Si si

  5. OulRa dit :

    Voici que maintenant tu comptes tes pieds sur tes doigts <;-3)
    Alors, quel est le ressenti suite à l'expérience ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.