Tag Archives: argent

LA SEMEUSE D’ARGENT

L’argent qu’on temps ne manque pas d’intérêt. J’en veux pour preuve cette aventure qui m’est arrivée au temps des « Francs ». Ne vous mettez pas Charles Martel en tête, quand je dis « francs », je parle du temps d’avant l’euro…
Ainsi, il y a quelques années, dans la monnaie qu’on me rendit, je trouvai une pièce de 1 franc datée de 1917.

Un commerçant me pensait assez riche pour ne pas être à un franc près, ou trop distrait pour m’en apercevoir. Faut bien avouer que je suis distrait… J’oublie tout ! Seulement, ce jour-là, j’avais même oublié d’oublier.

Le plus ennuyeux, c’est qu’au dire de l’argus des monnaies anciennes, cette « Semeuse » valait cinquante francs, et des francs lourds de conséquence. Que devais-je faire ? Avais-je le droit de conserver cette somme ?

Si le commerçant ne s’était aperçu de rien, cette pièce de 1 franc était aussi bien à moi qu’à lui ; j’étais légitimement propriétaire de la différence. C’était, en quelque sorte, le prix de la connaissance.

Peut-être, aurait-il fallu remonter, de main en main, jusqu’à la personne qui aurait remarqué la date. Mais cet individu n’aurait pas donné cette pièce s’il avait su qu’elle valait cinquante fois le montant du prix indiqué. Ou alors, c’est qu’il croyait qu’elle n’avait plus de valeur, et dans ce cas, il voulait rouler son semblable; et en temps que semblable, je ne pouvais pas récompenser cette mauvaise action !

Et s’il n’y avait pas eu escroquerie? Si cette femme de valeur avait toujours sévi, si elle avait séduit sans faiblir, depuis sa plus tendre enfance jusqu’à ses soixante treize ans révolus ?

Je n’osait y croire… Cette paysanne argentée aurait travaillé de 1917 jusqu’à ce jour sans qu’un banquier généreux n’ait pensé à lui accorder une retraite bien méritée…
En tous cas, depuis ce-jour, elle a une place en or, à part rentière, dans une bonbonnière en porcelaine qui se repose sur une étagère de mon vaisselier…

Mais, qu’on se rassure, je n’ai pas vendu un homme pour quarante neuf francs en disant où ça s’était passé et je ne le ferai pas plus aujourd’hui au temps de l’euro.
Je suis trop franc pour dévaluer un commerçant, même s’il a été trop commerçant pour dévaluer un franc.

Avec les meilleurs centimants d’ Ag de Glécy