Rose des Vents n’a qu’une corde !

Rose des Vents n’a qu’une corde!

.

On en perd son latin.

Par quelle face

Vaut-il mieux escalader

La Montagne?

.

Comment savoir

D’où vient le vent

Qui, s’engouffrant dans nos campagnes,

Efface tous mes tourments ?

.

Ce soir

Allez, c’est fête.

Même si j’ai la tête à l’envers

L’Embarquement est immédiat

Sur Grand voilier vert.

Direction : L’Ile d’Ellesmere et son Cap Columbia.

.

En route pour retrouver tous les éléments bien alignés:

Ma tête à l’endroit, en phase avec Dame Nature,

La rose et ses 4 vents prêts à souffler … et …

Mon Pôle Septentrion  Magnétique.

.

Mon histoire se finit plutôt bien

Puisque Nice et Marseille sont derrière nous

Ça y est, on l’a!

J’ai retrouvé mon Haut!

Sur notre astre, il a à nouveau sa place dans l’Univers, n’est-ce pas sensass?

Tu viens, et si on allait se baigner

Dans la Mer du même nom?

***

Perdu, trouvé

À nouveau perdu alors que le soleil

Évite ses recoins sous peine de s’y noyer

Sentier de vie

L’ombre protège l’œil acéré

L’ombre portée souligne la grandeur

Où est le centre ?

En allé, ne reste que le satellite disloqué

Des pans de collines défilent au rythme des saisons

Les bras de mer, les brasiers

Lèchent et inondent les points cardinaux

***

Boussole,

 .

Si tu le perds file tout droit

Vers les rivages blêmes

Sous les lunes de carnaval

Pense à prendre une bière

Au comptoir bleu des moules rieuses

Pendant que les falaises de craie

Dessinent à tes voyages

Le sol anglais sorti de la brume

Ou bien suit la route vagabonde

Des voiles sur le sable

Qui te mèneront vers les terres cousines

D’une façon ou d’une autre le beffroi

Saura guider tes pas de sudiste égaré…

En clichés

***

La tête au nord

Drôle de boussole !

Deux bras en guise d’aiguilles

Et un corps sans sa cage de verre.

Sur pieds elle boussole comme elle peut

Chancelle, titube, s’agite

Mais avance toujours vers le point le plus haut

De l’étrange paysage aux contours incertains.

Un train passe aux vitres  ironiques

Et le vent tourbillonne, affole ses aiguilles

Comme une valse brève dans un rêve éveillé.

***

Les quatre points cardinaux : Marjolaine, Éclaircie, Phoenixs, Élisa

Le tire appartient à Marjolaine

4z à la diagonale du Soleil sait les horizons infinis

3 commentaires sur “Rose des Vents n’a qu’une corde !”

  1. Éclaircie dit :

    J’aime, et 4z avec moi, je le sais, j’aime beaucoup cette composition, très équilibrée avec ses 4 ancrages.
    Un retour tant espéré d’Élisa et ce Nord dans tous ses états.

    (Kiproko, l’ouest manque un peu ….)

  2. Bossman dit :

    Des roses, je croyais
    Savoir les couleurs
    Me voilà surpris la tête à l’envers
    Rêveur suspendu à ce fil ténu
    Qu’on appelle rimes et vers d’un poème,
    Drôle de façon
    De passer le temps accoudé au bar
    Bleu des satellites
    Chef, un demi de brume
    Du ciel du Nord
    Un verre de soleil
    Couchant pour enivrer ma course
    Une lampée
    De brume de la gare de l’est
    De la gare du Nadir
    De la gare du Zénith
    Chef encore un petit poème, une gorgée, une rengaine
    Histoire d’oublier qu’il y a des hauts, et qu’il y a des bas

    La terre n’est pas plate, et parfois c’est dur
    Et parfois c’est beau
    Et c’est mieux comme ça !

    • Éclaircie dit :

      Un point de plus
      et la terre devient ovale
      courbure d’un visage au travers
      d’une vitre zébrée de gouttelettes
      d’un verre
      à pied
      à demi bu
      Il faudra bien franchir la porte
      qui sait si le soleil s’en apercevra ?
      Chemins et pierres n’en finissent pas
      de nous conter
      le temps des rivières

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.