T’es où café

Voyage millénaire

Du Mazagran à la théière.

Grand écart fabuleux,

De Bagdad Café à la Route du Thé

Du Pérou, à la Chine,

Le Chemin est vertigineux.

 .

Ce, « Petit bien serré »,

Cette « Délicate Cérémonie »

Auront été les invités

Des tables du Monde Entier.

Respect!

 .

On cherche même

A comprendre sa destinée

En plongeant dans le marc.

Faites vos jeux,

Rien ne va plus!

 .

 » Frappé »,  » Parfait », « Glacé », « Irish Café »…

C’est en prenant un  » Allongé »

Que la Nuit semble plus belle

On reste bien éveillé.

Il est 17 heures,

Tous les gourmets sont au rendez-vous

 .

Pour un thé ou café gourmand

Tous les amoureux se rejoignent

Au Flore

Du Quartier latin

En Chantant

 .

Énergie de couleurs:

Vert, Rouge, Noir ou Blanc

Bain odorant de fleurs:

Jasmin, Pêche, Orange, Thé Vert ou Citron

 .

La fleur se marie bien avec le grain

Qui le lui rend bien …

De cette union naitra

Damoiselle Chicorée.

***

La tasse oubliée au coin de la table

Exhale une odeur fade

La main n’est plus qui tenait l’objet

Partie cueillir l’éternité

Sous le tilleul les pétales

Abandonnent l’arbre à la saison d’été

Un peu de marc et quelques feuilles

Rendront la senteur à la pluie mêlée

De larmes bientôt séchées

L’eau frémissante attend son heure

Pour un thé noir ou un café

***

T’es où café

.

Sous la chaise de paille

Dans le verre perlé

Dans les gouttes rosées

À la lumière dansantes

À moins que la tasse bleue

Ne t’ait avalé en cachette

Ou qu’un sachet malin

N’ait remplacé ta jupe noire

À présent que la terrasse t’est rendue

Te voilà libre d’être ici ou là-bas

Avec ou sans ton nuage

D’écume amère…

****

Pour la cueillette et la préparation :

Marjolaine, Éclaircie, Phoenixs

Le titre appartient à Phoenixs

Élisa et Kiproko viendront partager, bientôt.

4z2a84 amateur de ces breuvages, depuis sa sphère, saura savourer.

2 commentaires sur “T’es où café”

  1. Éclaircie dit :

    Déca pour moi, avant thé noir.
    Un thème qui a ravi Marjolaine, pas « facile à touiller » pour Phoenixs, sorti de nulle part, je me suis prise au jeu.
    Le voyage est épatant, merci !
    Ce matin j’offre les croissants…

  2. Phoenixs dit :

    Je confirme entre deux tasses j’ai choisi copain bien noir matinal pour éveiller la vie parfois somnolente voire absente. Marjolaine nous à présenté un salon de thé où Proust se serait bien assis avec sa Madeleine.
    J’ai même cru qu’elle était plusieurs et que s’était glissée Elisa derrière la montagne de gâteaux servis par un 4Z parfait en maître de cérémonie 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.