Le cours des miracles, de ciel à ciel

Le cours des miracles,

Entre boiteux et borgnes
Éclopés en polyester
Va-nu-pieds sans dentelles
Noirs et lourds
Sur les dalles modernes
Sans vie neutres
Tu passes yo-yo youyou
Penché sur l’abîme scintillant
De tes connections
A chercher l’émotion jaune pixel
Joujou joyeux
De tes yeux in vitro…

Auteure A : qui se cache?

 

Récréation

 

Fillettes de la marelle
Entre terre et ciel
Petite rêveuse
Choisira ciel à ciel
Deux enfants
Du regard s’aiment
Sous les nuages
La mêlée court
Ne s’épuise jamais
Imperturbable
Heureuse
Ne sait pas que la route sera longue

On s’ébroue
Comme des petits moineaux
Joues écarlates, cœurs essoufflés
D’avoir trop étreint la vie
Cheveux ébouriffés, rubans envolés
Dans l’air étourdissant
Pleurs et rires se conjuguent
Par tous les temps de l’enfance

Faire les choses à l’endroit
Même sans aimer ce qui est droit
La baignoire déborde
Combien de sots pour compter les litres ?
Avant que le plombier arrive

Sur la ligne, les mots sont fleuves
L’horizon s’épelle , laisse sa trace
Écoliers sur le bateau de papier
Naviguent au milieu de l’alphabet
« Apprenez, répétez » dit la maîtresse

Mais dans la cour, c’est la trêve
Au plus vif du sujet,
On porte plume avec légèreté
Les yeux regardent dans l’azur
L’oiseau bleu et sa virgule
Qui leur rapporteront une comptine

Je me souviens du passé simple…

Auteure B: qui est-ce?

 

Allez, les amis, on joue à « Grand-Mère veux-tu? »
C’est d’accord mais qui colle? C’est toi. Rires.
1, …2, … 3, … Sooooleil.
Tristan, je t’ai vu
Tu as bougé!
Que veux-tu Grand-Mère?
3 salades et 2 pas de fourmi.
Tristan obtempère et dit:
Merci Grand-Mère.

Attention, je continue…
1,2..3. Soleil
Pas un mouvement, tout est ok,
je reprends
1,2,3.S’leil!
Clémentine, Vue! Clémentine!
C’est bon! Que veux-tu Grand-Mère?

Ah mes Petits!…
Ce que je veux…
Et si on jouait ensemble
à recréer
Notre Monde,
Notre Histoire,
Notre Vie,
mais en mieux?!!!
Alors,… vous en êtes?…
Et vous aussi, derrière le réseau du fil du téléphone?!
oh oui Oh Oui OH OUI!
s’écrièrent grands et petits d’un même chœur.
L’heure de la récréation a sonné.
C’est la récré qui vient de commencer,
on va bien s’amuser
on va bien rigoler.

Grand-Mère a entraîné
Petits et Grands
dans une Grande ronde
tout autour de la terre

Et comme il suffisait de dire:
c’est le jeu c’est comme si… on décidait qu’on avait toutes les bonnes cartes en Main pour les avoir vraiment;
On s’est tous pris par la main en dansant et chantant autour de Mère-grand
et, au fur et à mesure de chaque tour de piste,
le monde semblait meilleur
alors, on a continué à resserrer les liens
tout autour de la terre
et on a partagé les Atouts Cœur

Auteure C: A vous de retrouver …

 

 

Certaines auteures ont préféré encourager cette fois-ci, espérant que la troupe sera au grand complet lors de la prochaine traversée en plume. Merci pour les encouragements et pour les textes partagés; Bien sûr je dirais volontiers qui a écrit quoi si personne ne trouve la réponse au jeu!

D’ici là Bonne semaine et belle création à toutes les cinq et aux autres lectrices.

J’ai voulu copier une image mais je n’ai pas la technique! Dommage! Elle est magnifique!

6 replies on “Le cours des miracles, de ciel à ciel”

  1. Phoenixs dit :

    C’est trop facile à trouver, je laisse donc Eclaircie et Elisa chercher 😉
    La cour est sympa, plein de ciel, d’arbres, de rires, d’eau lumière.

  2. Kiproko dit :

    Oui, trop facile…
    Oui, la cour est sympa et vivante…
    C’est de la récréation poétique pour nous.
    Oui, laissons chercher Eclaircie et Elisa.

    Ptit cadeau !

    L’école des sorcières de Jacqueline Moreau

    A l’école des sorcières
    On apprend les mauvaises manières
    D’abord ne jamais dire pardon
    Etre méchant et polisson
    S’amuser de la peur des gents
    Puis détester tous les enfants

    A l’école des sorcières
    On joue dehors dans les cimetières
    D’abord à saute-crapauds ou au jeux des gros mots
    Puis on s’habille de noir
    Et l’on ne sort que le soir

    A l’école des sorcières
    On apprend des formules entières
    D’abord des mots très rigolos
    Comme Chilbernique ou Carlingo
    Puis de vrais formules magiques
    Et là il faut que l’on s’applique

  3. Kiproko dit :

    Nous,à l’école,on est heureux de Pierre Corran

    Quand le ciel est gris,tant pis
    Quand le ciel est bleu tant mieux
    On étudie des majuscules,
    Des poésies et des calculs.
    Avec de l’eau et des couleurs,
    On peint l’auto du directeur.
    On a moins ri quand le hamster
    A démoli le dictionnaire
    Nous, à l’école, on prend le temps
    De s’amuser en travaillant

  4. Éclaircie dit :

    Phoenixs et son « yoyo » , Kiproko sur le ciel de la « marelle », Marjolaine effeuillant le « soleil », vous meublez cette cour de récréation, scène enfantine mais aussi grave au fil de vos textes.
    Merci à vous trois !

  5. kiproko dit :

    Ponctuation de Maurice Carême

    Ce n’est pas pour me vanter,
    Disait la virgule,
    Mais, sans mon jeu de pendule,
    Les mots, tels des somnambules,
    Ne feraient que se heurter.
    C’est possible, dit le point.
    Mais je règne, moi,
    Et les grandes majuscules
    Se moquent toutes de toi
    Et de ta queue minuscule.
    Ne soyez pas ridicules,
    Dit le point-virgule,
    On vous voit moins que la trace
    De fourmis sur une glace.
    Cessez vos conciliabules.
    Ou, tous deux, je vous remplace !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.