Enfin! La Vie!

Fenêtre ouverte sur la vie, la vie claire des nuits blanches
Où l’ombre de la moindre lettre grandit et protège l’éphémère
L’éphémère éphémère
Là, aimer n’a d’autre sens que marié à la chrysalide
S’extirper de l’avant chenille
De cet œuf d’amour sorti de l’eau
Avec les teintes de sa vie
Ne pas oublier ce que l’on se propose d’être

Un tout petit vers prend son envol
Le flou de nos têtes incapable d’y voir
Autre chose qu’un signe prémonitoire
Quand l’amour est la vie
Mais la vie plus l’amour du tout

… …………………. ……………….. ……………….

Bruissement d’elle,

Il semble que tu battes en chacun
Avec plus ou moins de force
Sous le pollen des jours
L’écorce des instants
On dit que tu es essentielle à l’essence d’être
Vive dans le sang qui perle aux paupières
Sous le pas léger des fugaces
Traverseurs de scènes, passeurs de songes
Tu les pousses en apparence
Alors qu’ils dorment immobiles au creux d’un papillon
Epinglé.

…………………. ……………….. ………………..

J’aurais aimé, bien sûr, parler de la vie, des papillons et de l’amour. Ne pas penser à la poussière qui succède aux ailes. Ne pas me souvenir des cadres entrevus dans lesquels l’amour monarque, gendarme, de Madagascar ou bleu était cloué comme un pauvre petit dieu fragile, et impuissant.

J’aurais apprécié d’ouvrir une fenêtre sur le passé, pour laisser s’enfuir les fantômes du présent. Comme il aurait été doux d’enlacer le premier mot, de s’y accrocher comme à une bouée salvatrice : « Enfin » !

Mais dans l’arbre, les visages se succèdent. Quelques êtres, sans doute incommodés par la chaleur et le manque d’eau, se sont réfugiés là, entre le dedans et le dehors, entre le réel et l’irréel. Assoupis, bienveillants, inquiétants…

J’aurais aimé, bien sûr, parler de la vie, des papillons et de l’amour…

 

… …………………. ……………….. ………………..

Un matin, on se réveille, on court                                                                                ouvrir les volets de sa chambre, on a 10 ans.                                                                      Tout est beau, Tout est Possible, tout est GRAND!

Un matin, on se réveille, on a le cœur qui bat                                                                   la chamade, on fait des plans sur la comète, on a 20 ans.                                             On veut tout connaitre, tout découvrir et rien ne nous arrête

Un matin, on se réveille, on court                                                                                 après le temps qui passe – Métro- boulot- do do- on a 40 ans                                         on manque oublier d’respirer le Vrai air

Un matin, au réveil, on reste en suspend                                                                         on voit passer un papillon qui virevolte, tourbillonne, prend son temps, on a 50 ans.
C’est la fête dans sa tête, c’est le plus heureux des bonhommes

Un matin, on se réveille, on est un peu ce papillon, on prend le temps                        d’écouter l’harmonie du moment, on est tous les âges réunis                                          et dans un sourire de silence plein, on entend quelqu’un nous chanter:
 » VIVI I TUOI SOGNI »

Et comme en écho de répondre Et si c’était ça aussi la Vie? Amoureux ou pas?        Enfin! La Vie! Vivons nos rêves pour vivre                                                                   Pleinement nos vies en Sourire Harmonie

……………………. ……………….. ………………..

Cette semaine nous avons voyagé, Eclaircie, Elisa R, Phoenixs et Marjolaine en prenant place sur le dos d’un papillon multicolore qu nous permet selon le regard de chacune de dire ce que c’est: » Enfin la Vie! »

Un grand Merci à chacune pour ce magnifique partage!

 

 

 

J’ai corrigé pour rajouter  » à plusieurs mains » et mettre le texte qu’Elisa souhaitait, tout en enlevant pour ma partie une faute d’accent; voilà qui est réparé! Bonne soirée et à bientôt pour la suite du partage!

5 replies on “Enfin! La Vie!”

  1. Éclaircie dit :

    Je suis scotchée! Pas épinglée comme le papillon, non scotchée à mon écran, comme le papillon dans la lumière.
    On ne va pas disséquer, c’est beau, si beau, si si beau, et l’enchainement tellement libre et beau.

    -J’ai cherché et trouvé cette vidéo, je ne sais pas si elle peut correspondre, tu me diras Marjolaine :
    https://www.youtube.com/watch?v=6VuyKUHii7U, (je ne parle et comprends que le français)-

    4z est fier de nous.

  2. Phoenixs dit :

    Cette fameuse vie dont tout le monde parle mais que personne ne connait vraiment sauf quand elle a quitté la table, la voici invitée à partager le vol d’un papillon, les petits mots la soulèvent, et, pour une fois, elle semble légère.
    4Z, qui désormais en connaît pleinement le sens, sourit à nous voir l’écrire ensemble.

  3. Kiproko dit :

    Ah ! la part du merveilleux que nous gardons…Fragile et inéluctable passage, froufrou de poésie qui nous touche délicatement comme une aile de soie éthérée qui tourne autour de nous…
    Un écrit à plusieurs mains ?
    Joli mélange de couleurs, oui, c’est beau !
    Merci pour le partage !

    • Marjolaine dit :

      oui Kiproko il s’agit bien d’un texte à 4 mains mais comme je suis nouvelle, je n’ai pas cliqué pour dire que c’était un texte en commun écrit par Eclaircie Phoenixs Elisa et Marjolaine

      A bientôt pour une autre création?

  4. Éclaircie dit :

    Kiproko,
    Ravie de te voir là, justement, on avait envie de te demander de te joindre à vous . Es-tu intéressée ?
    Depuis la reprise des PPV, un thème est choisi et chacun(e) écrivons un court texte.
    Les textes sont mis en commun et publiés chaque fin de semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.