Un poème de Josy

Mon tendre aimé
Pendant que le monde s‘endort
je me complais dans les vers de Baudelaire
qui écrivait
« ici tout est calme luxe et volupté… »
C’est ce soir que je le ressens
C’est ce soir que je suis près de toi
Malgré ton absence
C’est un peu ce soir que mon âme
se repose
La nature est si gentille
Et les fleurs si généreuses en leurs parfums..

Tout me parle ce soir
Les fleurs mais aussi les feuilles
L’herbe tendre
Le blé vert
Le jour qui s‘estompe peu à peu
Le ciel qui essaie d’étre lumineux encor…

je regarde les petites fourmies
Les mouches
Les mal aimés
Je leur souris …

Oui « calme luxe et volupté »
je ne pense qu’à toi

Au travers des mots

Ces mots que tu ne liras pas
Je me plais à t’Aimer
Toi mon sculpteur d‘âme
Toi qui m’a appris
Que le mauve se trouve
Derrière une montagne
Et que le mot Tendresse
Est un amour qui ne s ‘avoue pas…
Josy

 

2 replies on “Un poème de Josy”

  1. Éclaircie dit :

    Bonjour Josy
    J’ai mis en ligne en première ligne ton poème, qui tu le devines, me parle beaucoup.
    J’ai rectifié quelques fautes de frappe.
    Dis moi si tout te convient.
    Je me suis demandée si le choix de mettre des majuscules ou pas était bien volontaire.
    Tu me diras.

  2. Elisa R dit :

    C’est beau, touchant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.