Juliette

Juliette

Chassé-croisé, jambes longues,

roses sous le blanc tutu,

taille fine, nuque blonde,

aux pieds des chaussons pointus,

elle danse.

Elégante silhouette

qui jamais ne se révolte,

en adroites pirouettes

tourne, tourne et virevolte,

elle danse.

Halo de lumière bleue,

pas à pas suivant les gestes

d’un corps soudain langoureux,

dans une atmosphère agreste

elle danse.

Quand son Roméo d’un bond,

apparaît dans la lumière,

elle reçoit comme un don 

sa fougue, l’allure fière

elle danse.

Et leurs corps alors s’envolent

en un duo d’amoureux,

petits sauts et courses folles,

magnifique pas de deux,

ils dansent.

Frangine

4 replies on “Juliette”

  1. eclaircie dit :

    Vision toute en mouvement d’une jeune danseuse, lorsque son bonheur de danser se conjugue à deux sous les feux de la rampe. Est-ce inspiré de « Roméo et Juliette » de Prokofiev?

  2. Frangine dit :

    Oui, bien sûr. J’ai vu et aimé ce ballet, comme beaucoup d’autres. La danse m’émeut autant que la musique et la peinture.

  3. 4Z2A84 dit :

    Le regard et surtout l’oreille sont sollicités dans cet étourdissant poème. Il y a comme une adéquation entre la tournure de ces vers et ce qu’ils décrivent. Un texte de virtuose.

    Autant en prose la ponctuation me paraît nécessaire, autant en poésie on peut s’en dispenser. Imagine « Juliette » sans ponctuation : qu’y perdrait-elle ? A mon sentiment : rien. Puis-je aussi me permettre de te rappeler que ni Apollinaire, ni Reverdy, ni Eluard, ni Breton, ni Aragon, ni Péret, ni Prévert, ni Queneau, ni Jouve, ni Pierre Emmanuel…je pourrais en citer beaucoup d’autres…ne ponctuent leurs poèmes sauf bien sûr dans certains cas où l’ absence d’un signe entraînerait une confusion.
    Ceci dit qu’un poète choisisse de ponctuer ou de ne pas ponctuer, cela me laisse assez indifférent.

  4. Frangine dit :

    Tu as tout à fait raison, 4Z, Juliette ne perdrait rien à ne pas avoir de ponctuation. Mais je trouve dangereux de prendre le parti de ne jamais ponctuer, car dans certains cas cela rend l’écrit difficilement compréhensible, et je ne pense pas que « aucune ponctuation » rende forcément le poème plus « poétique ».
    Merci de ton com. Je ne pense pas avoir fait une virtuosité, tu es gentil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.