Silvia PIO

La nuit j’écris au lit
je vole les fruits de l’obscurité à l’étalage
pour les échanger contre la monnaie du dire
et ce disant j’accompagne les heures
s’échevelant dans la gerbe que j’assemble
et que je dépose sur le bûcher des souvenirs

les voilà lancées dans l’océan du temps

et j’appelle cela poésie.

(traduit de l’italien par Sabine Huynh)

3 replies on “Silvia PIO”

  1. Éclaircie dit :

    « (Da terre a terre, Ël Pèilo, 2013. Livre résultant de l’échange entre des poètes de Margutte à Mondovì et les poètes Red Shed de Wakefield) »

    Extrait de :

    http://www.recoursaupoeme.fr/essais/la-po%C3%A9sie-de-silvia-pio-traduite-et-pr%C3%A9sent%C3%A9e-par-sabine-huynh/sabine-huynh

    J’ai aimé cette simplicité relative et sur le site ‘recours aux poèmes » d’autres de ses poèmes sont présentés, traduits aussi par Sabine Huynh.
    Je vous invite à les découvrir. Cette auteure est proche de la nature et me touche ainsi beaucoup.

  2. 4Z2A84 dit :

    Très joli poème. Merci à la Découvreuse.

  3. Elisa-R dit :

    Ça me donne envie de la découvrir aussi : merci Eclaircie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.