« Présence » un poème d’Anne Hébert.

ANNE HEBERT

 

« Présence.

.

La Mort m’accompagne

Comme une grande personne qui me tiendrait la main.

.

Même quand elle paraît séparée de moi,

Je sais que je me meus dans son rayonnement.

.

Elle est debout dans une chambre secrète,

Au plus profond de mes songes.

.

Son visage est absent,

Sa main qui me touche

N’est ni décharnée, ni hideuse,

Seulement un lien spirituel et majestueux.

.

Elle est voilée,

Comme un voile d’eau,

Ni linge ni suaire.

.

Elle se tient

Comme dans une source,

La plus profonde source

Des plus profondes eaux.

.

Elle ne m’épouvante pas.

Parfois, je l’oublie ;

Et tout d’un coup je la sens là.

Ainsi qu’un enfant qui joue sur la grève

Et qui subitement découvre

La gravité de la mer. »

*

Anne Hébert (« Gants du Ciel » 1944).

 

4 réponses sur “« Présence » un poème d’Anne Hébert.”

  1. phoenixs dit :

    Beau texte !

  2. Éclaircie dit :

    Un détour par le Quebec, et je découvre cette auteure.
    La chute du poème est remarquable. Cette « présence » serait presque douce.

  3. Elisa-R dit :

    Superbe ! J’aime la douceur de la voix .

  4. Elisa-R dit :

    Je le relis, depuis que tu l’as déposé ici, ce poème qui doucement nous approche, nous séduit, nous révèle …Je l’aime vraiment beaucoup.

Répondre à Éclaircie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.