« Présence » un poème d’Anne Hébert.

ANNE HEBERT

 

« Présence.

.

La Mort m’accompagne

Comme une grande personne qui me tiendrait la main.

.

Même quand elle paraît séparée de moi,

Je sais que je me meus dans son rayonnement.

.

Elle est debout dans une chambre secrète,

Au plus profond de mes songes.

.

Son visage est absent,

Sa main qui me touche

N’est ni décharnée, ni hideuse,

Seulement un lien spirituel et majestueux.

.

Elle est voilée,

Comme un voile d’eau,

Ni linge ni suaire.

.

Elle se tient

Comme dans une source,

La plus profonde source

Des plus profondes eaux.

.

Elle ne m’épouvante pas.

Parfois, je l’oublie ;

Et tout d’un coup je la sens là.

Ainsi qu’un enfant qui joue sur la grève

Et qui subitement découvre

La gravité de la mer. »

*

Anne Hébert (« Gants du Ciel » 1944).

 

4 réponses sur “« Présence » un poème d’Anne Hébert.”

  1. phoenixs dit :

    Beau texte !

  2. Éclaircie dit :

    Un détour par le Quebec, et je découvre cette auteure.
    La chute du poème est remarquable. Cette « présence » serait presque douce.

  3. Elisa-R dit :

    Superbe ! J’aime la douceur de la voix .

  4. Elisa-R dit :

    Je le relis, depuis que tu l’as déposé ici, ce poème qui doucement nous approche, nous séduit, nous révèle …Je l’aime vraiment beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.