« PAR COEUR » UN POEME D’ALBERT AYGUESPARSE

Albert Ayguesparse

*

« Par cœur

.

L’automne trempe ses prés dans le rêve

et les flammes du paysage se lèvent devant nous

à mi-chemin entre les touffes de ronces, les cailloux,

les puissances de la solitude

du côté des pommiers en retard sur la noce

pressée d’en finir

avec cette journée qui remue sous l’empois

une journée de grand vent

nue et sèche au milieu des prairies et des fièvres

quand passent dans la campagne une haleine de bataille

une lumière d’orage qui met tout à l’envers

le cœur de la mariée sous le voile couvert de baisers

les tristes lessives de la semaine

l’équilibre des voix sur les routes de la mer

et sous la blouse du marchand ambulant

au fond de sa carriole verte

dans l’odeur des pommes et des foins

la photographie pâlie d’un enfant qui ne vient pas bien

la tête pleine de géants, de sommeil

pendant qu’un grain venu sur le chemin des écoliers

emporte sur un petit nuage de sang

le char à bancs, les tables du verger et les musiciens en redingote. »

*

Albert Ayguesparse (« La rosée sur les mains » 1938).

*

 

 

3 réponses sur “« PAR COEUR » UN POEME D’ALBERT AYGUESPARSE”

  1. 4Z2A84 dit :

    BABELIO :
    « Biographie et informations
    Nationalité : Belgique
    Né(e) à : Bruxelles , le 1/04/1900
    Mort(e) : 1996
    Biographie :
    Albert Ayguesparse naît le 1er avril 1900 à Bruxelles où il fera carrière dans l’enseignement. D’une exceptionnelle vitalité, d’une curiosité sans relâche, il se jette dès 1923 dans la littérature. Pendant plus d’un demi-siècle, il va écrire une œuvre vaste et marquante et jouer le rôle d’animateur culturel et de découvreur de talents (notamment par sa revue Marginales). Son œuvre se développe en deux parallèles complémentaires : la poésie et le roman. Alors qu’il découvre quasi d’emblée, avec D’un jour à l’autre (1940), la forme et l’ambition de son univers romanesque, sa poésie évoluera graduellement du lyrisme en vers réguliers au questionnement angoissé en vers libre et en prose poétique. »

  2. Éclaircie dit :

    Ah ! Belle découverte ! Le premier vers est magnifique. Le poème recèle tant d’images et dans un univers qui me ravit, bien sûr. Un tableau rural de l’automne sous tous ses aspects.
    Le titre du recueil (m’)incite à découvrir cet auteur.

  3. Elisa-R dit :

    Oui, une belle découverte une fois encore.
    Merci, merci, merci pour tout ce que cela m’apporte 4Z.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.