a l’amour éternel

A L’AMOUR ETERNEL

 

A l’amour éternel, ce soir je ne crois plus

Il s’est fragilisé en vivant d’habitude

Les corps n’ont plus d’attraits les rêves sont perdus

Il faut nous arranger de notre solitude.

 

Le dessert est mangé voila le crépuscule

Qui plonge l’horizon dans de noirs consensus

Nous vivons sur le fil d’un bonheur funambule

A l’amour éternel ce soir je ne crois plus.

 

On partage le temps laissant courir les jours

Les lendemains n’ont plus aucune certitude

Et nous avons omis le terme de toujours

Il s’est fragilisé en vivant d’habitude.

 

Le désir s’est enfuit laissant planer le doute

Le plaisir a gâché beaucoup de ses vertus

Les chemins sont bouchés ca frise la déroute

Les corps n’ont plus d’attraits les rêves sont perdus.

 

Tous les draps sont défaits, on écarte les lits

Les baisers d’autrefois n’ont plus leur plénitude

On se retrouve seul dans la moiteur des nuits

Il faut nous arranger de notre solitude.

 

Il faudra vivre avec tous nos espoirs déçus

Le futur a parfois un peu de mansuétude

Les beaux jours envolés ne se retrouvent plus

Dans un monde pervers où trône l’inquiétude,

A l’amour éternel ce soir je ne crois plus.

 jc blondel

2 réponses sur “a l’amour éternel”

  1. 4Z2A84 dit :

    Le temps et l’habitude émousseraient-ils les sens ? (Le désir s’est enfuI…les beaux jours ne se retrouvENT plus…et pourquoi « A l’amour éternel ce soir je n’y crois plus » ? A l’amour éternel ce soir je nE crois plus est grammaticalement plus correct).
    Toujours ravi de te lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.