j’oserai chiffonner

J’OSERAI CHIFFONNER

 

J’oserai chiffonner les plis de ton corsage

aimant te dévêtir

Je laisserai mes doigts quand la nuit va venir

Jouer sur ton corps sage.

 

Le tissu va glisser sur le blanc carrelage

Et sans les retenir

J’ouvrirai les desseins que l’on donne au désir

Quand nos cœurs font naufrage.

 

Lorsque ta nudité va s’offrir au plaisir

L’amour est à l’ouvrage

Et l’âme ne sait plus parfois se contenir.

 

Mon baiser d’amoureux, pour elle, est un hommage

D’amant en devenir

Qui fit entre tes draps plus qu’un simple passage.

 

jc blondel

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.