…dans un livre

Dans un livre sur Jean-Claude Renard je lis de ce poète ces vers merveilleux :

« C’est la nuit que le feu change d’arbre et d’enfants.

Il fait fondre la mer. Il charme le rocher.

Il rend les lits pareils à des prés transparents.

C’est la nuit que les toits se mettent à marcher. »

3 réponses sur “…dans un livre”

  1. Éclaircie dit :

    Comment ne pas aimer la nuit…et la poésie ?

  2. 4Z2A84 dit :

    La nuit tous les chats ne sont pas gris : on en trouve des bleus, des verts et des multicolores sous la lune blanche ou rousse.

  3. 4Z2A84 dit :

    « O Nuit
    Tu es la saveur du pain sur ma langue
    Tu es la fraîcheur de l’oubli sur mon corps
    Tu es la source jamais tarie de mon silence
    Et chaque soir l’aurore de ma Mort
    A quoi bon te chanter
    A quoi bon te prier
    Puisqu’une seule larme
    Te contient toute
    O Nuit »
    .
    Pierre Emmanuel (« Chansons du dé à coudre » : « Seuls comprennent les fous », 1947)..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.