Pierre Dac : « La Passoire à temps ».

Pierre Dac :

.

« La passoire à temps.

….

Comme ce serait bien

De posséder une passoire

Dont les trous s’agrandiraient

Ou se rapetisseraient

A volonté,

Suivant notre désir

De voir le temps fuir

Vite

Ou de s’écouler

Lentement,

A petites gouttes…

.

Et puis, de temps en temps,

On boucherait complètement

La passoire à passer le temps,

Et le temps s’arrêterait,

S’accumulant,

En attendant

Patiemment

Que les trous se rouvrent

Pour le laisser

Passer

A nouveau.

.

Qui inventera

La passoire à passer le temps ?

N’y a-t-il pas un poète

Qui soit aussi ferblantier

Et qui pourrait

En rêve

La confectionner ? »

.

Pierre Dac (« L’Os à Moelle »  28 juillet 1939.).

.

3 replies on “Pierre Dac : « La Passoire à temps ».”

  1. Éclaircie dit :

    Ah ! Pierre Dac ! Tout à fait à sa place dans notre cour de récréation. Loufoque et poésie se cotoient dans ce qu’il a écrit.
    Merci pour ce choix.

  2. Elisa-R dit :

    Un nouveau jour s’annonce. Les étoiles sont encore visibles dans le ciel et…mais, à côté de cette grande casserole, ne serait-ce pas une passoire ?

    Belle journée sous le signe du sourire et de la passoire à temps.

  3. oulRa dit :

    Ne serait-ce pas le dos de quelque métaphysique qu’on voit par ce petit bout de lorgnon ?..
    Rêveur, doux comme on peut être dingue, ce Pierre Dac personnage attachant et complexe.
    Oui, c’est de la poésie.
    Comme celle que Raymond Devos, par exemple, pratiquait en funambule et frère de non sens giratoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.