Récréation sous la mer

À pas de fourmi

À pas de géant

Les mers lancent leurs vagues

Au pied des falaises

Pour en décrocher la craie

Et tracer sur tous les océans

Les chemins afin de ne pas se perdre

Que chaque goutte d’eau

En tous points semblable et différente

Aux perles de sève des grands arbres l’été

Retrouve le sein qui l’a nourri

Le sel irisant sa surface

Et ce lit sous-marin aux ténèbres radieuses

 .

L’automne patapon,

 

Il est temps de rentrer les orteils et le sable

Les bouées, les canards du large repêchés

Les seaux de châteaux et les pelles à babil

Il est temps de ranger les heures déliées

Les panoramas à kangourous

Et les petits cailloux dorés.

Laine et mitaines reprennent le cours du fil

Avec charentaises et chaussettes roulées

Il est temps de croquer la châtaine écureuil

La noisette corbeau dans le jour étêté

Le feu dira souvent que l’automne patapon

Berce sans l’endormir ce bel été croqué

Sous la cendre…

.

On passe à côté

Toujours à côté

Jamais au centre de la vie il se dérobe

En emportant nos provisions

La pointe du compas enfoncée dans le cœur

Ne produit plus cette infime douleur

A laquelle on restait sensible

Même dans un grenier vide

Où le soleil cessait d’entrer comme un voleur

Même sous terre parmi des tonneaux bus

Nous respirons en marge de la poitrine

Nos mains nous échappent quand elles disent adieu

Au dieu qui s’éloigne

A la déesse plus légère que l’air.

.

L’heure du rendez-vous est proche

Ils sentent déjà dans l’air cette odeur salée qui les ravit.

L’une se pare d’un halo de lumière

L’autre débarrasse sa peau des artifices de l’été et se maquille de couleurs chaudes

Le dernier, amoureux comme au premier jour, s’efforce de moins briller pour  mettre en valeur leur beauté.

La vie des petits hommes se poursuit mais

Les mouettes endormies dans les terres

La couleur de la lumière

La résonance particulière de chaque son

Rien de ce qui se prépare ne leur échappe.

Et puis

Quand vient le soir il y a, dans l’air, comme une odeur salée

Qui les ravit.

.

Une « récréation »(merci à 4Z pour l’idée) offerte par Eclaircie, Phoenixs, 4Z ,moi-même et Héliomel toujours au cœur de nos poésies du vendredi….

 
 

 

4 replies on “Récréation sous la mer”

  1. Elisa-R dit :

    Quel réconfort d’écrire avec vous et de vous lire !

  2. 4Z2A84 dit :

    Ici la sensibilité de chacun enrichit la lecture d’une nouvelle dimension. On ne s’en sort pas sans un supplément de dessert. Il s’agit bien d’un réconfort… contre la faim…une espèce de faim d’Absolu.

  3. Phoenixs dit :

    C’est dans l’air salé que les uns et les autres volent sur le dos de la craie qui pointe le centre retrouvé.
    Sous les petits sabots, le grand large des hommes…
    Long voyage à Zephe

  4. Éclaircie dit :

    Vive la rentrée, puisque nous pouvons ainsi savourer de telles récréations !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.