L’auxiliaire de perliculture,

Le 9 mars 2014 j’ai partagé mon petit déjeuner

Avec la lune

Elle a mangé un croissant

Moi l’autre

Vous comprenez qu’ils étaient deux

Deux à tremper dans le café

Nul merci ne franchit les lèvres de mon invitée

Moralité

N’offrez pas à la lune

Une baignoire dans votre théâtre

Sauf à la remplir de lait

***
Les barres parallèles ont décidé
De ne plus se rejoindre
Aux pôles surchauffés par les soupirs des ours
Un froid s’insinue entre elles
Dans la verticalité vacillante
Des rayons d’étoiles perdues sans la lune
Fondue sous l’éclair de la flèche
Décochée par un arc brisé un soir d’éclipse
Le regard devient infini dans un flou de couleurs
Les pieds sur terre reposent désormais
Sur un planisphère qui attend le flux
Hypothétique des souffleurs de verre
***
Je voudrais, plus tard, passer mon diplôme à bijoux
Joujoux cailloux sur la grève
Devenir gardienne de songes et d’étoiles
Avec mon ange rubis con
Je voudrais, plus tard, quand je serai grande
Être l’assistante du grand pêcheur de perles
Là-bas sur l’océan roulé en boule
Cueillir sans affront sur le front des crêtes
Les pâles rondeurs de leur sueur
Je voudrais, plus tard, un jour, devenir
Un devenir nacré sans écrin…
***

Ils attendent patiemment allongés ou debout
Des oiseaux noirs, si grands qu’on les prend, de loin, pour des hommes. De près, ou d’un peu plus près, personne ne pourrait dire ce qu’ils sont réellement.
Ils attendent, allongés ou debout dans ce champ, un peu à l’écart des autres, car ils savent que la mort bientôt jaillira de la terre en silences, en brouillards ou en un fleurissement d’insectes et de petits animaux divers et dodus.
Ils attendent et ceux qui s’égarent en ces endroits maudits jamais n’osent affronter leur regard.

Ont ramassé ces coquillages : 4Z, Eclaircie, Bibi et Elisa
Une pensée pour Héliomel
Un merci à l’élève à qui je dois la  » perle  » du titre de cette cuvée zéphoise.

4 replies on “L’auxiliaire de perliculture,”

  1. Phoenixs dit :

    Entre la lune et les petits dodus qui courent sous les étoiles nous voilà en pleine tasse de café verticale bue à quatre dans le brouillard et les brumes baignoires…

  2. Éclaircie dit :

    Gardienne des songes…Quel bel avenir ! Sont-ils divers et dodus, dans un bain de lait ou encore de café, dans un flou de couleur ?

    Un très bon PPV, et bien sûr merci à l’élève, pour cette perle dans son écrin.

  3. ElisaR dit :

    Que l’art de la « périculture » jamais ne se perde !
    Je vois ici tous les présents, même ceux du passé ou du futur. Parce qu’ici rien n’est ordinaire.
    Je lis toujours plusieurs fois nos ZEPHE, chaque lecture ensoleille l’autre…

  4. 4Z2A84 dit :

    Quand le regard devient infini sous un flou de couleurs
    je fais appel à la gardienne de songes et d’étoiles
    pour remplir de neige ma baignoire
    mais ce que sont réellement les oiseaux noirs demeure un mystère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.