une chanson d’amour

UNE CHANSON D’AMOUR

 

Il est entré chez moi par un matin de brume

D’un automne givré chahuté par les vents

Lorsque la saison pleurait des larmes d’amertume

Sur des draps désertés par tous les sentiments

Où le dépit avait mis son triste costume.

 

Un ange est descendu sur des nuages blancs

Il avait un regard bleu, la chevelure brune

Pour réveiller mon cœur perdu dans ses tourments

En éclairant mon lit par un rayon de lune.

 

Elle a su rallumer par cette fin de jour

Tous les feux d’un désir éteint par l’infortune

Eveillant chez l’amant l’âme d’un troubadour.

 

Pour chanter ce bonheur je laisserai ma plume

Ecrire le refrain d’une chanson d’amour

 

En ciselant les mots sur le fer de l’enclume.

 jc blondel

2 réponses sur “une chanson d’amour”

  1. 4Z2A84 dit :

    quand la saison pleurait…
    son regard était bleu, sa chevelure brune…
    en cette fin de jour (trois vers à la suite avec « par »…).

  2. jc-blondel dit :

    merci 4z le poeme est a revoir je me suis planté dans les rimes aussi
    amicalement jc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.