une brune volage

UNE BRUNE VOLAGE

 

L’amour a pris les traits d’une brune volage

Pour m’ouvrir sans regret la porte du plaisir

Elle avait des appas à faire découvrir

En ôtant le tissu qui faisait son corsage.

 

Pour offrir le désir, le goût de l’inédit

L’amour a pris les traits d’une brune volage

Qui ne fit dans mon lit qu’un unique passage

En laissant le parfum d’un bonheur interdit.

 

Elle imposa sa loi, choisissant les décors

Pour vivre intensément ce merveilleux voyage

L’amour a pris les traits d’une brune volage

Qui naviguait le soir vers de différents ports.

 

Elle emmena mon cœur dans un charmant naufrage

En mélangeant un peu tendresse et sentiment.

Je garde en souvenir ces tendres instants, quand

L’amour a pris les traits d’une brune volage.

 

jc blondel

2 commentaires sur “une brune volage”

  1. Éclaircie dit :

    Ah ! Ah ! ces amours de passage qui laissent de biens beaux quatrains en souvenir.

  2. jc-blondel dit :

    les annees passent les souvenirs restent que veux tu
    merci de ta lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.