Un poème de Charles Dobzynski.

Un poème de Charles Dobzynski

.

Extrait de « L’opéra de l’espace  » (Editions Gallimard 1963).

 

« Journal de bord de l’équipage II.

Je t’adorais, Terre, comme une femme
à peau d’herbe mouillée, au ventre lourd
des premiers fruits, de la fraîcheur des sources.
Avec toi j’épousais la pierre forte
comme un muscle du temps. Et je vivais
tout entier ton éblouissement
d’arborescence, en ta nuit piétinée
au choc des vents bovins. Je m’imprégnais
de tes senteurs capillaires : résines
illuminant le narthex des pinèdes,
fermentations des graines, des phosphates
nourrissant le tuf, songes alcalins
des profondeurs où les racines fondent
une cité baroque, mandibules
plongeant jusqu’à la pulpe des ténèbres.
Je t’adorais, Terre, comme la forme
d’un visage humain endormi sous l’eau
et la changeant par sa fuite lunaire
en autre architecture de la vie.
Aubes de cuivre et de jasmin. Blutage
des rêves du blé noir. Fêtes marines
des astres mareyeurs. Joailleries
de poissons tirés tentants de l’écrin
de l’ombre et du sel. Parmi les vendanges
je découvrais tes constellations
d’un zodiaque terrestre, et dans les cuves
des sucs et des vins, vitreux dans les fûts.
J’aimais, giflé de vent, sur les étangs
chasser l’outarde grise et sentir l’ombre
s’étendre aux branches grasses de l’été.
Terre, tu es le nom de ce que j’aime. »

.

Charles Dobzynski (né en 1929).

.

 

 

 

3 réponses sur “Un poème de Charles Dobzynski.”

  1. 4Z2A84 dit :

    Images magnifiques et riche vocabulaire. Comme Pierre Emmanuel dans la préface à « Babel », Dobzynski aurait pu écrire : « En poésie, j’ai toujours aimé les grands espaces. »…Moi aussi.

  2. 4Z2A84 dit :

    « La poésie permet d’aiguiser les angles, elle est faite pour percer le réel, forer, trouer, voir ce qu’il y a au-delà du mur des apparences »
    « Le pessimisme n’est pas quelque chose de sans issue, c’est quelque chose qui permet de poursuivre… »
    Charles Dobzynski (Wikipédia).

  3. Éclaircie dit :

    Tout pour me plaire dans ce magnifique poème. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.