La concierge dans l’aquarium.

La concierge dans l’aquarium.

.

Si, l’hirondelle   la fée,

.

Tiens, on   pousse le vent

Et voilà   que voguent des matins

En peau de   lilas

Frisés et   tatoués capucine

Roses aux biceps fiers et frêles

Tiens, on   pousse les matins

Et voilà   que l’ours bleu

S’endort   au creux de son étoile polie

Mais   polaire

Laissons-le   rêver…

Au-dessus   de ses yeux clos l’hirondelle

Clin d’aile

Sourit en   poussant les derniers plis du givre

Sur son   grand corps glacé

.

La rivière enrhumée ne sort pas de son lit

Pour la guérir il ne faut plus penser à elle

Peu à peu les arbres l’oublient

Mais les oiseaux comment leur clouer le bec

Quand ils ont faim et manquent d’eau

La pluie ne joue plus du tambour

Et les baobabs vivent sur leurs réserves

On écrit des lettres d’amour

A la rivière

Pour qu’elle revienne parmi nous

Mais sa toux s’aggrave

Les arbres bronchiteux font des signes de croix

Qui n’effraient ni les effraies ni les vautours

.

 

On crève le toit quand les tuiles sont à plat

Et que voit-on ?

Des baisers volés à l’ombre des portes cochères

Des ombres de volets sur des draps froissés

 

La concierge veut du long terme

Foin des amours entre deux portes

Les billets doux glissés sous le paillasson

Lui mettent la tête à l’envers

 

Aux étrennes elle préfère les étreintes

Son amant joue de l’hélicon

Rien que pour elle qui n’aime  que les cuivres

Et les miroirs sans teint ni laurier

.

 

Le soleil s’est levé ce matin

Je ne l’ai pas vu

Peut-être vivais-je encore au chaud de mon sommeil

A demi dévasté par le chant du réveil

Ainsi suis-je incapable de vous dire de quel pied

L’astre aimé est sorti de sa nuit

Des îlots de neige se resserrent les uns contre les autres

Baissant les yeux

Faisant mine d’ignorer les rayons printaniers

Comme si cela suffisait à les rendre immortels

Mais l’eau qu’ils gardaient prisonnière

S’évade et se faufile jusqu’ aux champs les plus proches

Ne laissant derrière elle que le souvenir grisâtre

D’un hiver trop tardif

.

Le jour et la nuit rivalisent

Pour enlacer la terre.

Et les rivières hésitent à porter les couleurs :

Reflets d’or ou d’argent,

Quand les galets voudraient, légers dans le printemps

Epouser les poissons, les suivre aux torrents

Retrouver leurs arêtes vives

Se dresser face au ciel

Recueillir les échos, tous les frémissements

Les graver dans la pierre ;

Devenir cette toile

Où nos mémoires sauront chaque brisure du temps.

.

.

Ont sévi :

Eclaircie ;

Elisa R. ;

Héliomel ;

Phoenixs

et bibi.

.

7 réponses sur “La concierge dans l’aquarium.”

  1. 4Z2A84 dit :

    Autour de cette concierge, que de mouvements ! Elle ne s’ennuie pas. Ni nous. Merci à tous et bon courage pour affronter l’Inconnu dont la poésie est aussi la messagère. Si vous descendez les rapides rivières en radeau ne croyez pas inutile de vous pomponner.

  2. Éclaircie dit :

    L’aquarium vogue entre deux rivières, entre deux sommeils, tandis que l’ours bleu rêve de la concierge, sans doute une hirondelle.

  3. Elisa-R dit :

    La concierge a enfin laissé entrer le printemps, entre deux lettres d’amour, un chant d’oiseau et le chant d’une rivière. Tout va bien.

  4. Elisa-R dit :

    La concierge a enfin laissé entrer le printemps, entre deux lettres d’amour, le chant d’un oiseau ou celui d’une rivière . Tout va mieux…

  5. phoenixs dit :

    Quand les concierges se décident d’allumer les cierges du ciel on se sent moins c…

  6. phoenixs dit :

    Ce serait plutôt  » décident d’allumer « …encore un retard à l’allumage cette locataire ! 😉

  7. Heliomel dit :

    Une rivière enrhumée, c’est un torrent qui pleure.
    Il parait qu’une hirondelle ne fait pas le printemps
    pour le moment on n’a ni l’un ni l’autre
    Les jours et les nuits rivalisent
    là, c’est l’équinoxe du printemps, profitons de la trêve!

Répondre à 4Z2A84 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.