Sourires

PPV DU 28 DECEMBRE 2012
.
On enterre l’année comme on sème une graine
Au grenier s’entassent les moissons du passé
Pourtant de l’escalier ne reste que la rampe
Et par les nuits de vent on guette le murmure
Des voix éparpillées sous les tuiles disjointes
On attend de la lune qu’elle offre son reflet
Souvenir des couleurs qui se sont effacées
Pour les mêler à l’ombre de nos miroirs éteints
A la lueur du feu dont on salue la fougue
Assis dans un fauteuil on feuillette un herbier
.
Etre au monde cela se mérite-t-il
Quand la joie telle une lézarde zigzagante
Raie la poitrine
Et se creuse un sillon jusqu’au coeur
Alors l’esprit fulgure
Et le courant électrique passe
D’une soeur à l’autre
D’arbre en arbre la forêt s’illumine
Les glaciers fondent dans les plis de la montagne
Et nous nageons vers cette île
Sortie de l’océan comme un sein
On y boit hors de tout bol
Un lait qui colore les cieux
Lorsque à l’aurore ils se mettent en scène
.
La carrière aux oiseaux conserve encore la trace des chenillettes
L’excavatrice rouille tranquillement, la pelle tournée vers le ciel
Des plaques de granit défectueux ont été abandonnées
Comme des tranches coupées à côté d’un grille-pain
Peu après le départ des hommes, il a poussé un arbre
Ou plutôt un arbrisseau de rien de tout
Aux racines boursouflées à force de chercher
Leur chemin entre un peu de terre apportée par le vent
Mais il a suffi de deux hivers, de deux printemps
Pour que sifflent les premiers merles
Il y a même un nid d’hirondelles entre les griffes de la pelle
Et aussi un pivert qui joue métallica.
.
Il n’ est pas si tard et le jour se lève
Les grognements du chat à présent familiers
Le bercent gentiment
Lorsqu ‘il s’ aperçoit de la fuite des articles
Il bâille bien franchement
Ce qui fait clignoter tout en haut du sapin
Comme une jolie petite pomme de pin
Sa mémoire en veille
.
On a reconnu
ECLAIRCIE
ELISA
HELIOMEL
et KZ.
.

8 réponses sur “Sourires”

  1. 4Z2A84 dit :

    Pardonnez-moi, je suis en retard. Merci Ecl, El et H : il est si agréable de vous lire : aujourd’hui comme hier, demain comme…demain comme quoi ? Demain comme aujourd’hui et hier.

  2. Éclaircie dit :

    Et le temps défile, laissant partout de ces sourires dans le paysage qu’il soit de nos mémoires ou de paysages de rêve ou renaissant. Le courant nous relie et s’amplifie de l’un à l’autre.

  3. Elisa-R dit :

    Le vendredi n’est plus un jour comme les autres, il est plus lumineux. Peut-être grâce aux « sourires » ?

  4. Éclaircie dit :

    Dans le cerveau du poète, on trouve, j’en suis sûre, une carrière où l’oiseau niche encore et toujours. Sur une île, dans un grenier ou en haut du sapin.

  5. Heliomel dit :

    il y a du soleil, on pourrait presque se baigner et si on achetait une piscine en copropriété? Celle ou celui qui poste aurait les clefs pour une semaine!

  6. 4Z2A84 dit :

    Une piscine ? Pourquoi pas la mer ? Qui se défend d’être en vente.

  7. Heliomel dit :

    Tu ferais la mer, Elisa serait une île, Eclaircie, les côtes échancrées et je vous servirais de parasol

  8. Elisa-R dit :

    Attention, je suis une île dont la taille varie en fonction des marées. Belle idée tout de même !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.