Ventre de nacre

.

Cet été la neige sera violette

Avec des plumes

Ou un duvet.

On hésite avant de franchir le seuil :

De quelle couleur seront les nuages ?

Et la vie ?

La faut-il uniformément noire

Pour y apprendre le métier de blanchisseuse

Et ainsi sauver l’humanité

Puis offrir à la ronde une meringue

Dont même les taupes se régaleront ?

On hésite à pousser la porte

Quand derrière elle le monde perd son éclat

Comme une lune en deuil.

.

Ce n’était au début qu’une esquisse

Un espoir un peu vague entrevu par hasard

Mais le trait par la suite s’est précisé

Aussi léger qu’un souffle de printemps

Comme une brise sur un cou dénudé

La cheminée en marbre blanc

Abritait une lune translucide

Au sein de laquelle grandissait une forme

Un embryon de lumière assoupi sagement

Un petit croissant de rêve

Dans un ventre de nacre

.

Dans la poche du somnambule

Un poisson souffre d’insomnie

Il compte et recompte les billets

D’amour qu’il glissera dans une bouteille

Pour sa douce promise endormie sur la vague

Quand l’océan moutonne

Puis tisse la brume en un tapis moelleux

Adoucissant le réveil du dormeur

Et son plongeon depuis le quai

Dans l’aquarium qu’il n’aurait jamais dû quitter

.

Avec les voix de :

Elisa, 4Z er Eclaircie

.

5 réponses sur “Ventre de nacre”

  1. Éclaircie dit :

    Un retard que n’en est pas un. Bravo pour votre diligence.
    Nous n’avons pas hésité à franchir le seuil, savourer la meringue, humer le léger espoir, dormir sous la lumière et repartir, somnambule nageant en eau vive.

  2. 4Z2A84 dit :

    La lune squatte un aquarium
    dans cette suite où les couleurs de l’huître
    suscitent une perle à l’état sauvage.

  3. Elisa-R dit :

    Belle harmonie, je trouve, entre les trois…J’aime bien les histoires et, ici, elles ne sont pas contées de façon ordinaire.

  4. OulRa dit :

    Lorsqu’on vous laisse la « brise sur un cou », votre mors, c’est la liberté, fraîche et profonde aussi.

  5. Heliomel dit :

    Une lune en deuil souffle le froid sur un ventre de nacre qui peine à sortir de l’aquarium de l’océan des tempêtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.