Un poème d’Ana Blandiana

.
« Au début, j’avais promis de me taire
Mais plus tard, au matin,
Je vous ai vus sortir avec des sacs de cendre devant les portes
Et la répandre comme on sème le blé ;
N’y tenant plus, j’ai crié : Que faites-vous ? Que faites-vous ?
C’est pour vous que j’ai neigé toute la nuit sur la ville,
C’est pour vous que j’ai blanchi chaque chose toute la nuit – ô si
Vous pouviez comprendre comme il est difficile de neiger !
Hier soir, à peine étiez-vous couchés, que j’ai bondi dans l’espace
Il y faisait sombre et froid. Il me fallait
Voler jusqu’au point unique où
Le vide fait tournoyer les soleils et les éteint,
Tandis que je devais palpiter encore un instant dans ce coin,
Afin de revenir, neigeant parmi vous.
Le moindre flocon, je l’ai surveillé, pesé, éprouvé,
Pétri, fait briller du regard,
Et maintenant, je tombe de sommeil et de fatigue et j’ai la fièvre.
Je vous regarde répandre la poussière du feu mort
Sur mon blanc travail et, souriant, je vous annonce :
Des neiges bien plus grandes viendront après moi
Et il neigera sur vous tout le blanc du monde.
Essayez dès à présent de comprendre cette loi,
Des neiges gigantesques viendront après nous,
Et vous n’aurez pas assez de cendre.
Et même les tout petits enfants apprendront à neiger.
Et le blanc recouvrira vos piètres tentatives à le nier.
Et la terre entrera dans le tourbillon des étoiles
Comme un astre brûlant de neige. »
.
ANA BLANDIANA.
.

4 replies on “Un poème d’Ana Blandiana”

  1. 4Z2A84 dit :

    Ana Blandiana
    Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

    Otilia Valeria Coman (née le 25 mars 1942 à Timișoara) est sous son nom de plume d’Ana Blandiana une poétesse, essayiste et figure politique roumaine. Son surnom de Blandiana vient du nom du village du Județ d’Alba en Transylvanie, le village natal de sa mère.

    Le père d’Otilia, Gheorge (1915-1964) fut un prêtre qui passa plusieurs années dans les prisons communistes et mourut dans un accident quelques semaines après sa sortie de prison dû à une amnistie générale. Sa mère Otilia (Diacu) était comptable. Sa sœur Geta naît en 1947. Elle se marie en 1960 à l’écrivain Romulus Rusan
    Après ses débuts dans la Tribuna en 1959, où elle signe pour la première fois du nom d’Ana Blandiana, elle est publiée dans l’anthologie 30 de poeți tineri (« 30 jeunes poëtes »). En 1963, après 4 années d’interdictions dues aux positions de son père, elle publie de nouveau dans Contemporanul (édité par George Ivașcu).
    Après la révolution roumaine de 1989, Ana Blandiana entre dans la vie politique. Elle est l’initiatrice de la création d’un Mémorial de la résistance et des victimes du communisme, à Sighet, ville du Nord de la Roumanie[1].
    Ana Blandiana a publié :
    • 50 de poeme, (« 50 Poèmes »),
    • 1970: Octombrie, Noiembrie, Decembrie (Octobre, Novembre, Décembre),
    • 1972: Întâmplări din grădina mea
    • 1980: Ora de nisip
    • 1984: Întâmplări de pe strada mea
    • 1984: Totul
    • 1988: În dimineața de după moarte
    • 1996: La cules îngeri
    • 1997: Cartea albă
    • Membre de l’Union des écrivains de Roumanie
    • Membre de l’Académie européenne de poésie
    • Fondatrice en 1994 et dirigeante de l’Alliance civique, ONG roumaine cherchant à effacer les séquelles de l’ère communiste.

  2. Elisa-R dit :

    Belle découverte pour moi !
    Merci 4Z.

  3. Éclaircie dit :

    En lisant la biographie de l’auteur, la lecture est orientée vers le côté militant de ce poème. Sans, on aurait pu y lire une recherche de l’infini, de la pureté, une invitation à se dépasser soi-même.
    Dans les deux cas, l’écriture a un souffle puissant où les images sont fantastiques :
    « Le vide fait tournoyer les soleils et les éteint »
    « Le moindre flocon, je l’ai surveillé, pesé, éprouvé,
    Pétri, fait briller du regard, »
    « Comme un astre brûlant de neige. »

    entre autres.

    Un beau cadeau, merci.

  4. Fauchon dit :

    Magnifique!
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.