Un poème de Philippe de Boissy

.
« A l’instant même
Où le coucou chante
.
Où la rivière
S’entend très bien
.
Où la voix des pierres me change
.
Je suis riche
D’être sans réponse »
.
.
Philippe de Boissy – « La Lampe sous le Boisseau » (1984).

8 replies on “Un poème de Philippe de Boissy”

  1. Heliomel dit :

     » je suis riche d’être sans réponse » moi je te remercie de ce petit bijou.

  2. Elisa-R dit :

    En peu de mots, l’essentiel ! Merci, une fois encore.

  3. Éclaircie dit :

    Philippe de Boissy ou l’art de ciseler en peu de mots de superbes poèmes.

  4. josy01 dit :

    magnifique !
    merci de me le faire découvrir…

    un ptit truc de moi ..pour vous..
    ******

    Ivresses

    J’ai vu un zest d’azur dans le rhum
    me dit Nina….la bergère des nuages et des eaux dormantes.

    Tu rêvesl
    lui répondis je ..et de ma main moite,
    je lui tendis le fruit bleu.

  5. Éclaircie dit :

    Josy01, merci d’apprécier ce poète.
    Pourquoi ne pas nous rejoindre ? (j’aime de plus en plus ce que tu écris)

  6. Éclaircie dit :

    En fait Josy le merci c’est surtout pour venir nous le dire, je sais que tu passes régulièrement.

  7. 4Z2A84 dit :

    « Philippe de Boissy ou l’art de ciseler en peu de mots de superbes poèmes. » On ne saurait mieux dire…

  8. 4Z2A84 dit :

    Par contre on aimerait en effet en savoir plus sur « la bergère des nuages et des eaux dormantes »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.