Au-delà de cette limite

.
.
.

Sous les nervures de Guimard
c’est l’orvet qui se grincerenifle,
avalant grillons endémiques
du micro climat d’entre-sol
et crachin fourbu d’hygiaphone.

Ça tambourine d’outre sombre
tout en flammèches de virages
dans le bourdonnement des fronts
mollets, œufs au plat sur la vitre
des mécaniques ondulatoires.

En un éclair de la surface
d’une happée bleue à l’air libre
jusqu’au retour de la torpeur
ne met pas tes mains sur la vitre…
Pourrais te faire pincer fort.

Où les veilleuses souterraines
gloussent en comètes défrisées,
c’est Dubo-Dubon-Dubonnet (bis)
et pas le pays du sourire.

.
.
.

6 réponses sur “Au-delà de cette limite”

  1. Éclaircie dit :

    Je suis passée voir qui était Guimard et j’ai vu d’un tout autre œil ce poème.
    « Au-delà de cette limite » votre ticket n’est plus valable, comme dans les gares ou le métro.
    J’ai aussi visiter les lieux (sur google, lol, dommage) qu’il a fait construire.
    J’aime bien ce grimoire.

  2. Orgue-rouge dit :

    Très bien vu, l’orvet qui mange des gillons, et très bien rendu le bouillonnement sous la surface.
    Ah! pauvres petits insectes que nous sommes dessous!
    « Au delà de cette limite », c’est un autre monde, celui que du décris, et que j’ai eu plaisir à lire.

  3. Elisa-R dit :

    Et pourtant le sourire orne la lecture, comme une porte vers un ailleurs.

    Elisa, fan(e?), sans Cyril et sans Gary mais avec Pavlov.

  4. Heliomel dit :

    Pour moi les entrée de métro Guimard me font penser à la sagrada familia de Barcelone,Gaudi et Guimard ont du se rencontrer!

  5. OulRa dit :

    Merci Éclaircie,
    Tu as ton passe navigo pour le Castel Béranger ! ;o)

    Ça grouille, Orgue-rouge, de choses étranges, comme dans un train fantôme… Ou le voyageur est figurant, également.
    Merci <] ;o)

  6. OulRa dit :

    Elisa-R, si tu souris, tu es intégrée au poème car il cache quelque musaraigne (on en voit passer de temps en temps) ;o)
    Pavlov et son ticket…

    Heliomel, je ne sais s’ils se sont rencontrés…
    Mais transformer la Sagrada Familla ou le parc Güell en station de métro, pourquoi pas…
    <] ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.