un vagabond

UN VAGABOND

 .

Je suis un troubadour,

Rimailleur sans problème

Je vis de mon amour

Et reste un peu Bohème.

 .

Je m’invite le soir

Auprès d’un feu de bois

Pour distiller l’espoir,

La douceur des émois.

Je parle avec tendresse

De plaisir, de désir

Lorsque dans un soupir

Ma voix devient caresse.

A perdre la raison

Je fouille ma mémoire

Je viens chaque saison

Raconter mon histoire.

 .

Dans la course du jour

J’irai jusqu’à l’extrême,

Ma rime est sans atour

Quand le matin est blême.

 .

Vivant de ma chanson

Et de mon répertoire

Je suis un vagabond

Sur un chemin sans gloire.

 .

jc blondel

 

ps: c’est une forme poetique classique arabe: le mouwachah

4 réponses sur “un vagabond”

  1. Éclaircie dit :

    Le « ps » invite à lire ce poème comme le récit d’une vie de nomade Kabyle.
    Le mot « problème » ne résonne pas trop bien, pour moi.
    j’aime l’ensemble.

  2. jc-blondel dit :

    non c’est simplement la forme qui est arabe le vagabond est toujours le poete
    merci d’ etre passée

  3. 4Z2A84 dit :

    Pour vivre heureux vivons sans gloire.
    Une alerte chanson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.