Requiem

Quand sur un mur écru crépi par le temps
Brocolis a subi le châtiment suprême
Que le sang à ses pieds se fige et devient blême
On voudrait assister à son enterrement
Porter ses couleurs et ses petites pousses
Au pinacle des choux au ciel de lune rousse

Que mangeront nous donc à l’aube du destin
Tragique et bien injuste pour de pauvres humains

Il n’en reste plus qu’un échappé du massacre
Des pauvres bracicacées offert par Médicis
A la France en des temps occupés au grand sacre
Quand il aurait fallu sourire sans ce vice

De guillotiner tous les nouveaux ovni verts

 

 

9 replies on “Requiem”

  1. Éclaircie dit :

    sur une image à venir, je n’ai pas su l’éditer ici.
    je demanderai à notre informaticien en chef.

  2. 4Z2A84 dit :

    Tu bats le record de l’Obscurité…J’aime beaucoup la première strophe, mais le reste me passe au-dessus de la tête comme un vol d’oies sauvages migrant vers des pays chauds. J’ajoute que je ne suis pas du tout opposé – bien au contraire – au mystère, à l’ambiguïté, à des zones d’ombre…à d’énigmatiques « profondeurs » en poésie; d’ailleurs je ne m’en prive pas. Mais l’hermétisme pour l’hermétisme ?

    • Éclaircie dit :

      Attends, il faut voir l’image avec, je crois. Je me suis beaucoup amusée à l’écrire, mais je n’ai pas le talent de Victor Hugo (il est classé en cours de récréation…mon écrit avec un S car j’étudie l’humour.)

  3. 4Z2A84 dit :

    C’est vrai qu’avec la photo notre conception philosophique de l’univers change du tout au tout comme lorsqu’un gastéropode croise sur son chemin une perceuse électrique affligée d’un impétigo recherché par la police des moeurs.

    • Éclaircie dit :

      Oui, tu trouves ? il me semblait pourtant que l’âge du capitaine, la texture d’une chaussette comparée à celle d’un chausson-aux pommes- et le prix des légumes avaient toute leur importance ici.

  4. OulRa dit :

    La photo comme déclencheur, comme pierre de rêve et soudain des arbres ou des fractales, des choux peut-être ?
    Des petits « hommes verts » en villégiature, les pieds dans la mer rouge…
    Perspectives en plongées.

  5. Éclaircie dit :

    C’était un exercice proposé par « vosécrits ».
    Je me suis amusée à l’écrire et j’ai eu envie de partager mon rire, ici.

  6. Elisa-R dit :

    Tu as bien fait, j’adore les brocolis ! Quelle inventivité, je t’admire ! (Bonne idée la photo pour illustrer le départ de feu)

  7. Éclaircie dit :

    Un peu bancal j’avoue, mais les brocolis ne sont jamais très bien calibrés.
    Bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.