Pour atteindre la lune

un poème de 4Z2A84

 

Pour atteindre la lune, suivez ce sentier ;
Les somnambules en connaissent tous les détours
Et les dangers, car des pièges s’y dissimulent :
Sous les fougères impériales le métal luit.
Du grenier au ciel le ruban s’allonge
Et tous les ponts n’enjambent pas des abîmes…
Peut-on se fier au flair du chien aveuglé
Par trop de ténèbres primitives
Pour nous guider vers le personnage que nous jouerons
Quand le rôle du clown sera enfin libre ?
Joyeuse la lune asexuée nous tend son costume ;
Fards, faux nez et cheveux postiches appartiennent
A ceux qui, venant de trop loin, ne comptent plus.


6 replies on “Pour atteindre la lune”

  1. Éclaircie dit :

    La lune est une grande scène accueillant les artistes. Qu’importent les embûches, le poète tendra à s’en approcher avec grâce.

  2. 4Z2A84 dit :

    Le pont de cordes et de planches lancé entre la terre et la lune oscille.

  3. OulRa dit :

    Texte de rêveur éveillé.
    De passage chez le Douanier Rousseau, la lune, clown blanc – <];o) -à l'obus dans l'œil, fascine toujours autant…

    … puisse les Sélénites ne pas trop croiser notre pouvoir de nuisance touristique.

  4. 4Z2A84 dit :

    Méliès éborgnant la fille d’Hypérion : début de la violence – gratuite – au cinéma.
    Authentique amoureux de la Lune, Laforgue (Jules), prête-moi ta lyre et chantons ensemble :
    « Lune, vagabonde Lune,
    Faisons cause et moeurs communes ? »
    ……
    ……
    « Mais la Lune a, bonne vieille,
    Du coton dans les oreilles »
    …..
    Depuis Méliès elle porte également un bandeau sur un oeil.

  5. Elisa Romain dit :

    Attention, se promener dans les archives de Poésie Fertile risque de provoquer d’excellentes surprises…

  6. Éclaircie dit :

    Et c’est pourquoi je mets en évidence ce merveilleux voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *