Pour atteindre la lune

un poème de 4Z2A84

 

Pour atteindre la lune, suivez ce sentier ;
Les somnambules en connaissent tous les détours
Et les dangers, car des pièges s’y dissimulent :
Sous les fougères impériales le métal luit.
Du grenier au ciel le ruban s’allonge
Et tous les ponts n’enjambent pas des abîmes…
Peut-on se fier au flair du chien aveuglé
Par trop de ténèbres primitives
Pour nous guider vers le personnage que nous jouerons
Quand le rôle du clown sera enfin libre ?
Joyeuse la lune asexuée nous tend son costume ;
Fards, faux nez et cheveux postiches appartiennent
A ceux qui, venant de trop loin, ne comptent plus.


9 replies on “Pour atteindre la lune”

  1. Éclaircie dit :

    La lune est une grande scène accueillant les artistes. Qu’importent les embûches, le poète tendra à s’en approcher avec grâce.

  2. 4Z2A84 dit :

    Le pont de cordes et de planches lancé entre la terre et la lune oscille.

  3. OulRa dit :

    Texte de rêveur éveillé.
    De passage chez le Douanier Rousseau, la lune, clown blanc – <];o) -à l'obus dans l'œil, fascine toujours autant…

    … puisse les Sélénites ne pas trop croiser notre pouvoir de nuisance touristique.

  4. 4Z2A84 dit :

    Méliès éborgnant la fille d’Hypérion : début de la violence – gratuite – au cinéma.
    Authentique amoureux de la Lune, Laforgue (Jules), prête-moi ta lyre et chantons ensemble :
    « Lune, vagabonde Lune,
    Faisons cause et moeurs communes ? »
    ……
    ……
    « Mais la Lune a, bonne vieille,
    Du coton dans les oreilles »
    …..
    Depuis Méliès elle porte également un bandeau sur un oeil.

  5. Elisa Romain dit :

    Attention, se promener dans les archives de Poésie Fertile risque de provoquer d’excellentes surprises…

  6. Éclaircie dit :

    Et c’est pourquoi je mets en évidence ce merveilleux voyage.

  7. josy dit :

    Mon tendre aimé
    Pendant que le monde s ‘endort
    je me complais dans les vers de Baudelaire
    qui écrivait
    ici tout est calme luxe et volupté…
    C’est ce soir que je le ressens
    C’est ce soir que je suis près de toi
    Malgré ton absence
    C’est un peu ce soir que mon âme
    se repose
    La nature est si gentille
    Et les fleurs si généreuse en leurs parfums..

    Tout me parle ce soir
    Les fleurs mais aussi les feuilles
    L herbe tendre
    Le blé vert
    Le jour qui s ‘estompe peu à peu
    Le ciel qui essaie d étre lumineux encor…

    je regarde les petites fourmies
    Les mouches
    Les mal aimés
    Je leur souris …

    Oui calme luxe et volupté
    je ne pense qu a toi Au travers des mots
    Ces mots que tu ne liras pas
    Je me plais a t Aimer
    Toi mon sculpteur d ‘âme
    Toi qui m a appris
    Que le mauve se trouve
    Derriere une montagne
    Et que le mot Tendresse
    Est un amour qui ne s ‘avoue pas…
    Josy

    je ne sais pas comment faire pour poster mon ivresse

  8. ®Db (qui a oublié tout identifiant) dit :

    Alunissage tout en délicatesse et poésie pantomime de Pierrot.
    De l’air pure d’interstellaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.