17 réponses sur “Bavardage”

  1. Éclaircie dit :

    Je te savais malade, pourtant j’ai pris le risque de te côtoyer, je ne regrette pas..lol

  2. Éclaircie dit :

    La principale séquelle est l’envie d’immortalité.

  3. 4Z2A84 dit :

    Peux-t-on parler d’immortalité si l’on est persuadé que la mort entraîne la perte de la conscience et/ou de ce que l’on appelle l’âme ?

  4. 4Z2A84 dit :

    La poésie ne rend immortels ni Shakespeare, ni Dante, ni Hugo, ni…ni…ni…

  5. 4Z2A84 dit :

    Sans lecteurs, les écrits vivent-ils ?
    Les compositions de Yannette Delétang-Tardif, poétesse aujourd’hui presque oubliée, ressuscitent-t-elles quand il m’arrive de les lire ?

  6. 4Z2A84 dit :

    Les poèmes écrits par… Ronsard (ou un autre grand poète mort)…lui appartiennent-ils encore ?

  7. 4Z2A84 dit :

    Pourquoi SIGNER ce que l’on produit ?

  8. 4Z2A84 dit :

    La poésie, laquelle selon Lautréamont et Eluard devrait être « faite par tous », appartient-elle à tout le monde ?

  9. Éclaircie dit :

    Hihi, immortel, non pas pour écrire ou par la postérité de ses écrits, mais pour découvrir les autres…ah! sacré 4z.

    signer ? pour que l’autre sache où répondre..

    la résurrection n’appartient qu’à celui qui la suscite par la lecture qu’il fait des oeuvres.

    Je trouve que c’est bien un rêve de poète (et je mets là un sens péjoratif) que de penser qu’elle peut (la poésie) être faite par tous. Mais pas plus que le rêve de ceux qui veulent donner le pouvoir à tous, ou la santé, ou la beauté -les lifting enlaidissent tant certain(e)s-..etc
    Elle appartient à tous ceux qui savent lui plaire.

  10. 4Z2A84 dit :

    La formule de Lautréamont « La poésie sera faite par tous » a beaucoup intéressé les intellectuels entre les deux guerres et au-delà (1920-1960 environ) pour des raisons plus politiques que poétiques. C’était en effet l’époque du rêve marxiste communiste d’une société où tout serait à la portée de tous (pour ne pas dire où tout serait à la portée de chacun…).

  11. 4Z2A84 dit :

    Les seules « immortalités » (toutes relatives) auxquelles l’homme puisse prétendre se trouvent dans sa descendance et dans ses oeuvres (les filles de Loth…les enfants d’Edouard…le tombeau de Tout-Temps-Ka-Mon… »L’Iliade » et « L »Odyssée »…).
    De précieux leurres.

  12. Éclaircie dit :

    « De précieux leurres. »
    L’homme a toujours rêvé ou crû qu’il pouvait être plus fort que le temps. mais ce n’est pas là son seul rêve fou.

    A contrario, mais ça n’a rien à voir, (quoique ?), on ne devient soi-même que lorsque ses parents ont disparu et que l’on n’est plus la fille de…L’immortalité est vraiment très relative.
    Parmi les artistes c’est encore plus flagrant ces « fils ou fille de »
    Et dans l’histoire les femmes étaient rarement elles-mêmes mais plus souvent la « femme de »
    Il me semble que Camille Claudel est plus souvent citée dans ce que j’ai pu lire, comme amie de Rodin que comme artiste elle-même.

  13. 4Z2A84 dit :

    Tu as tout à fait raison à propos des femmes, et notamment de Camille Claudel (…la soeur du grand poète !!!). Il a fallu attendre le film avec Adjani et Depardieu pour porter sur cette grande artiste un autre regard.
    Il paraît aussi que Madame Einstein ne serait pas du tout étrangère aux extraordinaires découvertes de son époux; or la gloire ne revient qu’à Albert, immense physicien…

  14. OulRa dit :

    – Et si on jouait à chapoésie !
    -M’en fiche, je suis perché.

    ;o)

  15. Éclaircie dit :

    L’homme en blanc marche lentement, entre dans la boite noire, s’assied. Il ouvre un livre rouge, le feuillette. Il s’endort.
    L’homme en noir marche lentement, entre dans la boite blanche, s’assied. il ouvre un livre rouge, le feuillette. Il s’endort.
    De l’extérieur, tous les murs sont rouge, sans fenêtres, les toits sont plats. Quelques lettres sur les façades, en relief, distinguent les accès.
    Elle passe, chante toutes les couleurs qu’elle connait.
    L’homme en blanc entre alors dans la boite blanche.
    L’homme en noir dans la noire.

    il n’y a plus personne, nulle part.

  16. Éclaircie dit :

    Mince, ce n’est pas un de mes articles et je ne peux pas le modifier.
    (la prochaine fois j’irai m’étaler me répandre chez moi, hihi)

    nouvelle version :

    L’homme en blanc marche lentement, entre dans la boite noire, s’assied. Il ouvre un livre rouge, le feuillette. Il s’endort.
    L’homme en noir marche lentement, entre dans la boite blanche, s’assied. il ouvre un livre rouge, le feuillette. Il s’endort.
    De l’extérieur, tous les murs sont rouge, sans fenêtres, les toits sont plats. Quelques lettres sur les façades, en relief, distinguent les accès.
    Elle passe, chante toutes les couleurs qu’elle connait.
    L’homme en blanc s’éveille, sort, entre alors dans la boite blanche.
    L’homme en noir, de même, dans la noire.

    Il n’y a plus personne, nulle part.

    (la prochaine fois j’irai m’étaler me répandre chez moi, hihi)

  17. 4Z2A84 dit :

    L’homme en blanc est un médecin, un chirurgien. L’homme en noir un croque-mort. La boîte noire oblongue, un cercueil. Le livre pisse un sang rouge.
    Marie Bonaparte, disciple de S. Freud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.