Séléné

.

Les pages du livre tournent dans le vide

Les mains se recueillent dans les poches

A la recherche du moindre petit caillou

Ou d’un papillon qui chanterait là

Des sources remontent les artères

Avant que le sang ne se fige

Saisi par l’étonnement

Du printemps qui survient après l’été

Quand les fruits redeviennent fleurs

Dont les pétales sont autant d’ardoises

Griffonnées au grenier retrouvé

Qui se prélasse depuis que l’escalier

Ne fait plus que descendre

Sous l’impulsion du monde

Envolé ce matin pour suivre la lune

__

C’est quand la  lune perd ses plumes satinées

Que s’invitent les marées au banquet de la terre

Elles font des nappes blanches aux horizons  des mers

Et se lèchent les doigts sur des rochers épars

 .

Une odeur de sang séché couleur de lave

L’acné juvénile d’un volcan explose

Le lacryma christi bouillonne

Et Pompéi se fige

.

Comme un olivier

Un bras sort de la cendre

Le poing serré contre les dieux

Qui brisent les cornes d’abondance

 

L’azur est décapé et la mer torturée

Les amphores des trirèmes coulent sur les coraux

Flotte encore le santal des îles parfumées

Qu’on s’en allait chercher jusqu’au pays des Sères

 .

Quand le rideau se ferme sur la lune

Les spectateurs ont cessé d’applaudir

Les plus fervents l’attendent dans sa loge

Avec des gastéropodes le long des murs humides

Mais elle ne quitte pas la scène

Et sur les planches se plaît plus qu’au ciel

D’où les anges l’appellent en vain

Le bruit des ailes se mêle à celui du vent

Un orage se prépare entre un nuage et la terre

On a pourtant démaquillé depuis longtemps tous les acteurs

Le fanatique qui croit éteindre sa cigarette

Met le feu au théâtre dont le rideau danse frénétiquement puis se convulse

Sous le regard de la lune

De la lune trop mûre pour jouer Juliette

.

Auteurs, metteurs en scène, acteurs :

4Z2A84, Héliomel, Eclaircie

 

5 commentaires sur “Séléné”

  1. josy01 dit :

    clap clap clap!!!!

    cela me fait un bien fou de vous lire!!!

    merci de me faire voler sur vos plumes..

  2. Heliomel dit :

    Merci Josy, comme tu peux le voir, c’est aussi bien sans concertation!
    Amitiés

  3. Éclaircie dit :

    La lune était au rendez-vous.

  4. 4Z2A84 dit :

    Oui, la Lune est à l’honneur dans cette étourdissante suite de vers. Il y avait un moment qu’un tel voyage n’avait pas été offert au poète retenu dans sa tour d’ivoire…Ainsi la lune n’est pas qu’un flocon de neige observé à la loupe. Depuis l’Antiquité (et même avant…) elle nous fascine. Bravo Eclaircie ! Bravo Héliomel !
    Merci Josy. Elisa : ne tarde plus à nous rejoindre !

  5. Fauchon dit :

    C’est vrai qu’on est pressés de revoir Elisa, afin de partir pour un nouveau voyage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.