Un serpent

.
.
.
Relax,
avachi dans la canopée, il sort
sa moiteur de lubrique,
laissant tiédir la bière,
et son serpent s’ébranle d’une petite-main.
Sons du karaoké.

Corpulent, roux,
binoclard sourit, dit « Allons-y ».

Dans les couloirs du dos,
sa paluche descend aux fesses.
Sur la fille et la moquette de la chambre
constellée de brûlures
il referme la porte.

Et sous lui en sourdine,
pour quelque billet vert,
alors qu’étouffe
le jouet résigné qui abandonne,
cerclé de bras velus,
de sifflantes nasales,
il écrase le geindre.
.
.
.

Il reprend son visage en partant,
dans Jakarta relax.
.
.
.

5 replies on “Un serpent”

  1. 4Z2A84 dit :

    Ce texte resterait pour moi une énigme…si, tout à coup, eureka !…DSK ! (« …sa paluche descend aux fesses / Sur la fille et la moquette de la chambre… » etc.) Eh oui, on en a tant parlé qu’il se profile partout même sur PF…

  2. Éclaircie dit :

    Même sur les hauteurs, les serpents peuvent être terrible. Un poème à faire froid dans le dos, pourtant. (je le l’ai pas lu selon le même regard que 4z)

  3. 4Z2A84 dit :

    A Djarkata comme ailleurs le sexe…

  4. Elisa-R dit :

    Oulra a une langue qui roule et frise en fonction de son regard, totalement à part. J’ai beau avoir la langue, un regard et même un fer à friser, j’ai toujours la sensation de comprendre un langage que je ne parle pas…C’est loin d’être désagréable, ça permet même de garder quelques neurones en bon état.

    Pour la photo, David Bowie ça m’irait aussi…

  5. OulRa dit :

    Sexploitation n’a pas de frontières… 4Z
    Éclaircie, pas du tout pensé à cette DS dont on fait grand cas, souvenirs hideux de voyages et ses visions.
    Elisa-R, ce n’est pas comliqué, tout est à prendre au pied de la lettre ;o) enfin presque.
    Pour la photo c’est à voir avec mon nageant.

    Merci de vos lectures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.