L’île au chat qui pêche

Le chat choisit son île

 L’oiseau enroule un arbre

 Autour d’une valise rouge

 Aucun ne devine

 Quelle sera la tête de  la mégère

 Lumineuse ou sinistre

 Elle aura le sourire prolongé

 Des photographies rangées

 Dans les malles à souvenirs

.

La moindre haie se dresse aux confins de la nuit

Pour accueillir les sons les gestes en partance

Le temps pour eux de vivre avant d’être absorbés

Par l’oreille et les yeux de la forêt mouvante

Le sous-sol les attend corde raide empesée

A l’oral recalé pour n’avoir su jouir

Et vivre le matin que la lumière aveugle

Passés au stroboscope et n’avoir laissé trace

Trop pressés de s’enfuir vers l’océan rageur

Le seul après la pluie à se nourrir encore

De vagues mouvements bercés des cauchemars

Qui agitent l’enfant alors qu’il veut grandir

Son regard était cousu de cils blancs

Il n’avait que la peau et les seaux  

Clairs comme de  l’eau de poche

Gibier de pitance, il voulait changer

 .

Marre d’être

Le cul entre deux braises

Envie

De prendre le Corot par les bornes

 .

Oui, envie de retrouver le goût

D’une poêle à frire aux éclats

Il voulut des amis striés sur le bolet

Leur mettre un fil à la pâte

 .

Il se prit à rêver mais hélas

Il tomba de chars vides  en syllabes

De cauchemars à l’Américaine

En mangoustes à la bayonnaise

.

C’est dans la purée de pommes de terre

Qu’il faut creuser

Pour trouver de l’or

Toutes les mines sont fermées

Le poing s’use contre leur porte

Et la fourchette tient debout

Inutile de mordre

Le soleil pour le voir saigner

Quand il se couche

Sur un ordre

De celui qui commande à tout

On le peint comme une araignée

Sous la langue il est jaune et doux

Beurre et purée

Ont participé :

4Z2A84

Eclaircie

Elisa-R

Heliomel

5 réponses sur “L’île au chat qui pêche”

  1. Éclaircie dit :

    Ah ! il n’est plus l’heure du déjeuner, mais que c’est bon !

  2. Éclaircie dit :

    Enfermez bien les barques dans les malles que personne ne quitte l’île, le chat, l’enfant, la purée, le peintre et le poète vivront heureux

  3. Elisa Romain dit :

    Je reprendrais bien un peu de soleil !

  4. Heliomel dit :

    oui, c’est bien bon ce soleil sucré salé!

  5. 4Z2A84 dit :

    L’attraction foraine connue sous le nom de « montagnes russes » ne donne qu’une vague impression de ce que l’on ressent en lisant cette suite de textes.
    Accrochez vos ceintures !
    Bravo à chacun – et bravo à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.