QUAND TON OEIL S’ALLUME

QUAND TON ŒIL S’ALLUME

.

J’irai me baigner dans un petit ruisseau

Pour sentir son eau s’écouler sur ma peau

Elle effacera la trace d’un sanglot

Par sa blanche écume.

.

Ce soir, j’oserai ciseler ce rondeau

En usant des mots pour faire ce tableau

En les déposants par touche de pinceau,

Par un trait de plume.

.

Sur le mat, là-haut, de mon frêle bateau

Ton corsage blanc servira de drapeau

Pour filer au vent, il vogue mon vaisseau

A fond, dans la brume.

.

A l’amour fringuant dans un beau concerto

Ma chanson sera comme un coup de chapeau.

Tous mes vers auront la beauté d’un lingot

Quand ton œil s’allume.

.

JC BLONDEL

4 replies on “QUAND TON OEIL S’ALLUME”

  1. 4Z2A84 dit :

    « De la musique avant toute chose
    Et pour cela préfère l’Impair
    …… » Verlaine.
    Ce poème a la fluidité de l’eau de ce petit ruisseau auquel il fait allusion. Bonheur de te lire.

  2. jc-blondel dit :

    merci d’etre passe

  3. Elisa Romain dit :

    Mon commentaire manquera d’originalité mais je tiens à vous dire que vous lire est un plaisir.

    Amicalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.