feu_illeton N°1

Un dimanche s’éteint, une lampe s’allume. C’est une halte qui s’arrête, la vie reprend son cours, la ville reprend le dessus. Dans la maison, la vaisselle a rejoint les placards pour d’autres envies et d’autres nécessités. La table a perdu les reliefs de ses repas, il ne reste que la cire qui retrouve son royaume et le droit de briller.
Le chat met une dernière touche d’ordre dans sa fourrure, avec la patte du futur maitre des lieux. Les rideaux sont fermés, la vie fera relâche pour une semaine.
L’âtre s’est endormi dans son lit de cendres, sans malice, les draps se reposent dans leurs chants de lavande, les objets vont replonger dans l’oisiveté, les photos pourront s’arrêter de sourire.
On place un pétale en signet dans le grand livre de campagne, entre deux histoires et on le range dans une armoire en attendant de l’ouvrir à une nouvelle plage.
Alors, on ferme la porte de la maison, comme on remonte les draps sur un être qu’on aime, pour garder sa tendresse au chaud. On jette un dernier regard, ultime graine de regret pour ensemencer les rêves et on remet la clef dans sa poche avec tout ce qu’on n’a pas eu le temps de faire mais qu’on fera la prochaine fois.

Il ne reste qu’à partir, un peu triste mais confiant. Dans quelques jours, on reviendra, on réveillera les rires, on rouvrira les fenêtres aux oiseaux, on défroissera les envies et on fera du feu pour avoir bien chaud, du feu…

A Suie-vre

2 réponses sur “feu_illeton N°1”

  1. Éclaircie dit :

    Le monde est vivant, les objets aussi, à travers cette écriture délicate, ils sont notre prolongement ou le regard tendre que l’on pose sur eux.
    (les mots clés font craindre le pire, donc à suie-vre)

  2. Elisa Romain dit :

    Voilà, j’ai remonté le temps jusqu’au début mais, déjà, on sent que quelque chose menace…Peut-être faudrait-il remonter encore la vieille horloge et tourner la clé dans le sens inverse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.