La vie assassine-MJM

L e temps des adieux si longtemps redouté
A u terme d’une attente égrenant nos douleurs
V ient de frapper à l’huis du mur de nos malheurs
I l n’est pas de regrets, la vie nous a gâtés

E nsemble cette peur est enfin affrontée
A la vue d’un destin que savions cruel
S urvivants d’une époque où la vie était belle
S euls faisant face au monde et à ses nombreux rets

A l’aube de ce jour je te dis ‘à toujours’
S ache donc que tes mots sont sculptés dans l’amour
S ache que tes mots doux ont fait mon coeur sourire

I l n’est rien de plus beau que deux coeurs qui s’unissent
N e m’oublie pas, ma mie, et pas un seul soupir
E ntre nous, toi et moi, il n’eut point de supplices

E ntre nous, toi et moi, il n’eut point de supplices
N e m’oublie pas, ma mie, et pas un seul soupir
I l n’est rien de plus beau que deux coeurs qui s’unissent

S ache que tes mots doux ont fait mon coeur sourire
S ache donc que tes mots sont sculptés dans l’amour
A l’aube de ce jour je te dis ‘à toujours’

S euls faisant face au monde et à ses nombreux rets
S urvivants d’une époque où la vie était belle
A la vue d’un destin que savions cruel
E nsemble cette peur est enfin affrontée

I l n’est pas de regrets, la vie nous a gâtés
V ient de frapper à l’huis du mur de nos malheurs
A u terme d’une attente égrenant nos douleurs
L e temps des adieux si longtemps redouté

MJM-avec son aimable autorisation.

6 réponses sur “La vie assassine-MJM”

  1. Éclaircie dit :

    Beaucoup de tristesse dans ce poème à lire dans les deux sens, pour tenter de remonter le temps ? ou pour marquer une double séparation.
    Alliance du sonnet et de l’acrostiche soigneusement rédigée.

  2. Jean-Michel dit :

    merci Marie-Claire
    peu de gens sont allés au-delà de la forme à sa lecture. Il faut dire que j’avais fait exprès d’insister sur cet aspect. Mais c’est quelque-chose d’intime qui m’a inspiré le fond. J’ai eu beau tourner et retourner mes neurones, rien d’autre ne m’est venu que la tristesse. Je crois que cette forme est difficilement abordable avec un texte humoristique
    Le pourquoi est dans mon email, mais il restera entre nous
    Amitié
    Jean-Michel

  3. Jean-Michel dit :

    peux-tu corriger deux fautes (en double, en plus) impardonnables
    égrenant et sculpté
    merci
    Jean-Michel

  4. Éclaircie dit :

    C’est fait.
    A bientôt, pour la suite de ta fiction fantastique (les hurlements de la bête)et bonne chance.

  5. Coline dit :

    Bonjour, Eclaircie et MJM

    J’ai eu grand plaisir à lire ce poème mélancolique où la vie et la mort s’enchevêtrent tant au plan du sens qu’à celui de la forme et c’est très réussi !

    Coline

  6. Jean-Michel dit :

    Merci pour ces compliments, Coline
    Un petit exercice de style, pour voir l’inversion du sens des phrases entre les 2 sonnets
    Bonne journée
    Jean-Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.