Noël de Bronze

Pour habiller la solitude, il suffit de peu de choses.
Une cloche qui vient se promener dans la clarté d’un dimanche, au petit matin, quand les choses de tous les jours dorment encore.
Ou alors, un break de famille qui klaxonne sa ribambelle de sacs à dos et de cousins…
Mais si on réfléchit un peu, où niche le bonheur ?
Dans l’attente des gens qu’on aime ou dans la présence des gens qu’on attend… Si vous ne savez pas, faites comme moi ; ouvrez la fenêtre et invitez cette voisine en robe de cuivre qui vient à la maison vous apporter son panier de psaumes, à l’abri des vents, entre deux murmures…
Et, au lieu de transpirer dans votre cuisine, prenez une feuille de papier bien propre, un crayon suffisamment taillé, versez vous un grand verre d’eau bien fraiche et écrivez aux cousins.
Vous savez ? Ceux  à qui on pense souvent et qu’on ne voit jamais…
Envoyez leur mon message, pour la Noël, par cloche interposée…

Bonnes fêtes à Tous

Paul

2 réponses sur “Noël de Bronze”

  1. Éclaircie dit :

    Un tintement harmonieux a délicatement atterri à ma fenêtre, passez de bonnes fêtes, Paul, merci de ces mots douceur (j’ai aimé retrouver la formule « pour la Noël » que j’entends depuis mon enfance)et la phrase « Dans l’attente des gens qu’on aime ou dans la présence des gens qu’on attend… » » est des plus touchantes.

  2. Elisa-R dit :

    J’ai transmis le message, aux cousins, au frangin et à moi, la cousine distante par oubli du temps qui passe…
    Joyeux Noël Paul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.