La rigueur de l’hiver.

Le pays est blanc
L’horizon au loin s’efface
Un chemin perdu.

Sous le tas de neige
Le silence est de rigueur
Chut! Le crapaud dort…

Dans le vent glacé
Un oiseau sur la mangeoire
En signe de vie

Air-pur

3 replies on “La rigueur de l’hiver.”

  1. Éclaircie dit :

    Un trio de haïku pour saisir l’hiver dans son silence protégeant et/ou éprouvant la vie.
    Le souffle est parfois coupé par ce « vent glacé » et le rythme se prête bien au propos.

  2. Heliomel dit :

    La vie tapie sous le tapis blanc reviendra au printemps, plus belle , plus forte!

  3. Air-pur dit :

    C’est dans l’immobilité que naît le mouvement suivant: tout est dit avant. Pendant longtemps j’ai pratiqué la « danse libre » de Malkovski. L’enseignement du mouvement juste passait par cette prise de conscience.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.