Dans mon jardin secret…à suivre.

Les amis, à l’instigation d’Eclaircie,  je vous propose une  » suite « .
Voici mon quatrain :
Dans mon jardin secret pousse une fleur sauvage,
Je protège sa vie contre tous les ravages,
Ni tonte ni bouquet. En toute loyauté
Je la laisse grandir, son nom est Liberté.

A chacun son quatrain, en alexandrins, commençant par :
« Dans mon jardin secret… »

Si le coeur vous en dit, révélez-nous ce que vous cachez dans votre jardin secret.

Mis bout à bout ces mini-poèmes pourraient en faire un long, collectif. A vos plumes !

Merci à toutes et tous. A +. Amitiés,

Frangine.

47 replies on “Dans mon jardin secret…à suivre.”

  1. Orgue-rouge dit :

    Dans mon jardin secret se créent bien des images
    C’est que mon cœur discret sécrète les outrages
    Du temps comme une fleur du temps comme un décret
    Qui boit d’un trait ce cœur ce cœur promis aux craies

  2. Éclaircie dit :

    Dans mon jardin secret la Lune est à l’affût
    surveillant mon bonheur avant qu’il n’y ait plus
    que des mystères éteints et des couleurs vaines
    nous chantons toutes deux que la poésie vienne

  3. Frangine dit :

    Merci Orgue-rouge d’inaugurer cette suite.
    Je remarque un détail : tu as choisi les mêmes rimes que le premier quatrain.
    Peut-être est-ce involontaire, en tout cas je signale, pour les autres, que ce n’est pas obligatoire.

  4. Frangine dit :

    Coucou Eclaircie, te voilà, que c’est chouette !
    Mais la poésie vient toujours, avec toi. Et j’en suis ravie. Merci de ta contribution.

  5. 4Z2A84 dit :

    Dans mon jardin secret je cultive une fleur
    Dont le parfum subtilement m’anesthésie
    Et dont m’aveuglerait sans pitié la couleur
    Si je ne dormais pas déjà…en Poésie

  6. 4Z2A84 dit :

    Variante du précédent :

    Dans mon jardin secret je cultive une fleur
    Dont le parfum subtilement m’anesthésie
    Et dont m’aveuglerait sans pitié la couleur
    Si je ne fermais pas les yeux…en Poésie

  7. Frangine dit :

    Et de trois! La liste grossit. Merci 4Z.
    Si je devais choisir, je prendrais le deuxième, quoique dormir en Poésie n’est pas toujours désobligeant pour cette belle dame, Desnos, disait-on, écrivait en dormant!
    Dis-moi, cette fleur, c’est la Beauté, n’est-ce pas ? Qui quelquefois nous éblouit, spécialement en poésie…

  8. 4Z2A84 dit :

    C’est la Beauté oui, si tu veux. Et aussi la FLeur Bleue, celle dont parle ce grand poète romantique allemand mort à 29 ans, Novalis, dans son roman « Henri d’Ofterdingen »

  9. Air-pur dit :

    Dans un tout autre registre (j’espère que les idées noires ne sont pas tabou), je propose celui-ci:

    Dans mon jardin secret pourrit un fruit trop mûr,
    Les fleurs n’ont pas d’odeur: elles poussent dans l’ombre
    D’une croix qui impose un triste clair-obscur.
    Je ne souris jamais, car je suis une tombe.

  10. Frangine dit :

    4Z, Novalis connais pas. Vais me documenter. Merci de l’indication.
    Air-Pur, pas de tabou chez moi ! Ton poème, sombre et froid, est le bienvenu, d’autant plus qu’il me paraît être d’une facture parfaite (mais quand-même, je te préfère dans un registre plus gai). Merci à toi.

  11. phoneixs dit :

    Comme je boîte je laisse les funambules gérer l’alexandrin 😉

  12. Éclaircie dit :

    euh…..suis dans les funambules ???
    (mon fil, je le pose par terre …et encore, des fois j’en tombe tout de même. *rire* )

    Dans mon jardin secret je ne m’y trouve pas
    Tapie en fond de mer, je me voudrais appât
    Pour attirer les mots ceux qui ne blessent point
    vous invite au charroi, alors aller plus loin.

  13. Frangine dit :

    phoneixs, faut prendre un balancier, ça aide.
    Eclaircie, nous en sommes à six. Attendons encore un peu avant de les réunir en un seul. A +

  14. 4Z2A84 dit :

    Dans mon jardin secret je n’invite personne
    Car je veux y rester seul à l’abri de tous
    Dès que quelqu’un franchit la grille un clairon sonne
    Et cet intrus Centaure en toussant le repousse

  15. 4Z2A84 dit :

    Et cet intrus CERBERE en toussant le repousse

    Cerbère et non pas Centaure.
    On l’aura compris ! (Du moins je l’espère).
    Et que ce jardin secret est le jardin du mal, des enfers…

  16. Frangine dit :

    OK. Je rectifierai en faisant le récapitulatif. Et de 7 !

  17. Éclaircie dit :

    laissons une semaine aux étourdis, pas là retardataire et , d’une tu me diras si ça pèche pas trop chez moi, si, si je sais maintenant revoir (enfin s’il ne faut pas tout refaire..)
    et au delà , on peut rajouter à tout moment si des quatrains retardataires arrivent
    dis Orgue Rouge, tu as été bien vite pour un escargot….*rire*

  18. Éclaircie dit :

    oupss, j’ai cliqué trop vite
    Lire :
    laissons une semaine aux retardataires, étourdis, ou pas là. et tu me diras d’abord si mon quatrain est présentable…si, si…etc

  19. 4Z2A84 dit :

    Dans mon jardin secret ne pénètrent que ceux
    Dont le rêve se heurte à l’âpre contingence
    Ils y oublient le monde et leur voeu de vengeance
    Pour partager mes joies de poète chanceux

  20. 4Z2A84 dit :

    Dans mon jardin secret je m’invente des roses
    Qui n’ont plus rien à voir avec les roses telles
    Que vous les connaissez car elles sont moroses
    Et souffrent de savoir leurs facultés mortelles

  21. 4Z2A84 dit :

    Dans mon jardin secret tout est à l’abandon :
    La mauvaise herbe y croît comme ailleurs la tristesse,
    Comme ailleurs le dégoût des institutions. Est-ce
    Le prélude à l’entrée, dans mon coeur, du chardon ?

  22. Air-pur dit :

    Dans mon jardin secret, je vois mes pièces d’or.
    Leur éclat est si doux, leur toucher si sonore
    Qu’il m’arrive parfois, alors que je m’endors,
    De croire qu’à jamais, je serai riche encore.

  23. Frangine dit :

    Houlà, houlà, vous allez trop vite, je n’ai pas le temps de tout lire et de vous répondre.
    Bravo 4Z pour ton « tir groupé » et merci Air-Pur-Arpagon pour ton rêve doré.
    Combien allons-nous récolter de quatrains, à votre avis ? Nous allons battre le record du plus long poème collectif jamais réalisé.

  24. Éclaircie dit :

    Quand on aime on ne compte pas……
    je passe mon tour ce matin, pour laisser reposer Frangine (suis menteuse, pas d’inspi , plutôt. *rire* )

  25. Dusha dit :

    Je viens planter aussi… bien que l’écriture classique ne soit qu’un lointain souvenir pour moi !
    De tous les quatrains déposés, tu feras un texte suivi, Frangine ? Ce serait plus facile à lire…

    Dans mon jardin secret, j’ai planté des cailloux
    Des arbres où folâtrent mouches et abeilles
    Un haut mur lézardé qui s’oppose aux voyous
    Et pour tous les nutons de la salsepareille.

  26. Frangine dit :

    C’est une idée, Dusha, à laquelle je n’avais pas pensé. Au lieu d’énumérer tous les quatrains à la suite, supprimer la répétition de « dans mon jardin secret » et composer un long poème en se servant des idées de tous. Il faudra que j’essaie, en dénaturant le moins possible ce que vous avez écrit. Quel boulot en perspective !
    Je ne sais ce que sont les « nuton » de la salsepareille. Mon Larousse est resté muet.

  27. Air-pur dit :

    Les nutons sont les lutins de Wallonie.
    La salsepareille est une plante de la même famille que le lilas. Elle est utilisée comme dépurative par transpiration.

  28. Frangine dit :

    Merci Air-Pur. Je connaissais les « farfadets » de Provence, mais pas les « nutons » de Wallonie. Quand j’étais petite, mon père me disait : « La vieille ne veut jamais mourir; sais-tu pourquoi ?- Non.- Parce qu’elle apprend chaque jour quelque chose. »

  29. Dusha dit :

    Air-Pur a répondu pour moi… Les Nutons sont aussi présents en Ardenne française et sans doute ailleurs dans le nord de la France.

  30. Elisa-R dit :

    Comme Phoenixs(Phoneixs ?), je vous applaudis d’une main, l’autre soutient la béquille.

  31. Éclaircie dit :

    Dans mon jardin secret, parfois n’apparaît rien
    le sang qui trop palpite a dévasté le grain
    Le reste de mon cœur, réservé aux humains,
    je l’ai noyé un jour où j’ai nagé trop loin.

    (ps, les deux derniers vers, ont été remanié par un ami, pour les faire entrer dans le carré de choux)

  32. Éclaircie dit :

    remaniéS

  33. Éclaircie dit :

    On n’est pas obligé de se presser, ce serait amusant de tenter de les faire suivre selon une logique, mais faisons les escargots, j’ai un (grand) stock de salades.

  34. Frangine dit :

    Oui, je pensais déjà à les assembler selon une certaine logique, mais je retiens aussi l’idée de Dusha. Il faut attendre encore. Comme tu dis, on n’est pas pressés.

  35. 4Z2A84 dit :

    Dans mon jardin secret des fiancées en couples
    Dansent au son du bandonéon le tango
    Argentin sans songer au futur lumbago
    Qui demain punira méchamment les plus souples

  36. Éclaircie dit :

    Croyez-vous qu’avec un si beau volume il puisse rester secret ?

    Si les spécialistes des alexandrins peuvent dire ceux qui clochent ? (dans les miens, j’aimerai savoir, merci)

  37. 4Z2A84 dit :

    Je ne vois rien qui « cloche » dans tes quatre derniers alexandrins.

  38. Frangine dit :

    Ne vous inquiétez donc pas.
    Afin de vous servir un beau gâteau comestible, après avoir réuni les ingrédients je me pencherai avec attention sur la recette et ferai les petites rectifications d’assaisonnement nécessaires. Il manque encore quelques mots salés, sucrés, poivrés, pimentés…Allons-y gaiement, faut de la saveur !

  39. Air-pur dit :

    Pour la saveur et le piment:

    Dans mon jardin secret, je cultive une rose.
    Pas celle du fleuriste, ni du jardinier,
    Mais celle frémit quand de ma langue j’ose
    Écarter les pétales pour mieux la baiser.

  40. Frangine dit :

    Aïe, aïe, aïe… Métaphore épicée !
    « Mais celle « qui » frémit, je suppose.

  41. Orgue-rouge dit :

    Dans mon jardin secret la lune sur ses doigts
    compte les chats assis sur le rebord des toits
    blâmant cette souris qu’un rire jaune inonde
    insensible aux griffes tout là-haut leste et ronde

  42. Éclaircie dit :

    Dans mon jardin secret toujours une main ose
    effleurer la forêt explorer les vallées
    Et c’est au matin frais alors que tout repose
    que les derniers soupirs viennent a s’y coucher

  43. Éclaircie dit :

    à..c’est plus juste

  44. Yokshares dit :

    Dans mon jardin secret je viens te retrouver
    là ou le monde fou ne sait pas le chemin
    poussent ici les couleurs aux boutons non fermés
    cueillons les aujourd’hui elles pâliront demain

  45. Frangine dit :

    Belle image, Orgue-rouge, la lune qui compte les chats la nuit… Merci de ta participation.
    Bravo Eclaircie. Tu t’émancipes on dirait, non ? Olé, olé !
    Yokshares, tu viens me retrouver, quel plaisir… Rien de mieux qu’un jardin secret pour se donner rendez-vous.
    Continuez si vous voulez, les amis, mais j’ai déjà engrangé beaucoup de grain à moudre. Je crois que je vais commencer le travail d’assemblage.

  46. Air-pur dit :

    Dans mon jardin secret j’ai dressé une table,
    Présenté mille mets à l’ombre de l’érable,
    Mis un tonneau en perse, cuvée mémorable,
    Et partageons enfin l’amitié véritable.

  47. Frangine dit :

    Hé, ce dernier quatrain pourrait bien servir de conclusion à cette longue recette concoctée à plusieurs mains.
    Mais il peut en venir encore, je les incorporerai à la sauce, et un de ces jours je vous dirai: Bon appétit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.