Brève

.

L’œil du tilleul ce matin était si bavard

Que la chauve-souris a dû écarter les bras

Pour recueillir la brassée d’étoiles encore éteintes

Le guetteur n’attend pas il gonfle d’orgueil

Dans ce trou de souffleur

Du théâtre de verdure

Pourtant l’hiver avait pris soin

De brûler tous les cierges

Comme ces lettres mortes que personne n’envoie plus

Et qui restent gémissantes au bout du quai

Lorsque le fleuve se retire

Laissant la horde traverser le temps

Chacun se demande

A quelle heure sortir du lit.

.

Mars 2009

.

3 réponses sur “Brève”

  1. Heliomel dit :

    Attila, dans l’oeil du cyclone se demande s’il doit attendre la verte saison pour traverser le fleuve.

    Belle atmosphère

  2. 4Z2A84 dit :

    Dans un théâtre de verdure le trou du souffleur n’est pas la première chose que l’oeil – fût-il celui du tilleul – remarque. Il y est pourtant : sous les fougères. Si vous vous trouvez en panne d’inspiration il suffit de tendre vers lui l’oreille comme autrefois vers la Muse, et aussitôt la rivière arrêtée redémarre.

  3. Toni Cervantes Martinez dit :

    le jour tarde à lever le voile de sa nuit …froissée qu’elle est d’avoir ruminé ses espoirs d’une aube toujours froide, muette et sans couleur ;

    Au Pont…. du soupir!…

    Serait-il pont, ou l’image d’un ange?

    Serait-il *être* en pierre de lune, voyageur de l’espace: le message d’un Dieu?

    Le temps de l’hiver a quitté la vallée.

    Au buron les champs pressés de voir le soleil,

    S’approchent des sommets pour être plus près du ciel.

    Ma vision dans l’extase où le bonheur m’aimait,

    J’avais perdu le sens de l’envers, et, j’étais allongé tête en bas … je regardais le ciel au

    travers du voile d’une chevelure blonde, celle d’un ange peut-être, va savoir!

    En tout cas, j’avais touché pour sûr le bonheur, l’éphémère plaisir de sentir dans mes

    veines couler mon sang, l’esprit impressionné qui ne pensait même plus enivré des

    parfums de délicieuses caresses.

    toni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.