a la vitesse du mur du son

 
 

A toute vitesse la voiture fonce
Et je la course en pédalant
Mon dérailleur cherche la septième dimension
La voila tout au bout du bouchon
La radio hurle « I can’t get no »
C’est un peu vieux
Mais mes pédales accélèrent
Un froid sournois bloque mes vertèbres
Mais pas mes jambes
Elles sont en béton
La voiture gronde
Combien de chevaux fous lâche t-elle?
Dans l’au-delà
Pas de ticket de péage
l’autoroute me dit: tout droit
Mon vélo se tord de douleur
On passe le mur du son
J’ai perdu une pédale
Maintenant je vois la voiture
Un point lumineux devant moi
Elle ne m’attendra pas
Sous la pression céleste
La voila qui explose
Macabre feu d’artifices
Tu es parti sans moi
Je suis tombée si bas
Accrochée au guidon
Comme à un parachute
Je suis tombée là bas
Sur une terre inconnue
Ou comme une incongrue
Je rôde jour et nuit
Et parfois je ramasse
Un bout de carrosserie
Les billes du roulement
Un carbu aplati
Un joint et un rétro
Mais jamais rien de toi
Parfois si, une odeur
Une chaleur, une caresse
Et enfin là je pleure   

 

 

4 réponses sur “a la vitesse du mur du son”

  1. tequila dit :

    bon je n’ai pas retiré vos coms mais j’ai fait une manip malheureuse alors si vous pouviez réiterer vos compliments ce serait fantastique car en ce moment je manque de compliments et mon lecteur de DVD ne fonctionne plus bien , je peux lire mes DVD sur mon ordi vous allez me dire mais je n’ai plus de DVD a regarder car comme je m’ennuie je les ai tous regardés en meme temps en les empilant dans mon lecteut de DVD quand il fonctionnait et ceci explique sa panne !
    depuis je regarde le tambour de ma machine a laver ce qui est finalememt assez interessant surtout quand il y a de la couleur et que mes culottes petit bateau blanches deviennent rouge à cause d’un tee shirt fabriqué au bout du monde et teint avec des colorants qui ne sont pas stables et peuvent donner un urticaire géant a des personnes particulierement sensibles!

  2. eclaircie dit :

    Quelle détresse !! nous volons à ton secours, plus vite que le son. Ne pleure pas, ton carbu n’est pas si grognon que ça, les pédales tournent à l’envers ou dans le vide, mais pourquoi toujours tourner rond, le carré est une figure souriante, lorsqu’on le trempe dans un verre de contact. Par contre, le petit crissement, là sur mon carrelage agace un peu l’oreille du typhon, roule moins vite, je ne peux suivre le train au galop de la nuit. Je n’ai pas trouvé la bretelle, juste la ceinture, qui menace de me serrer le col si je ne lui fais signe.
    (dans ton tableau de bord-en haut à gauche lorsque tu arrives,tu cliques et tout s’affiche, tes textes ceux des autres, et tu as un onglet « corbeille » va donc voir si tu ne nous as pas installés là, avec nos hochets et nos doudous.

  3. Heliomel dit :

    c’est bête, j’avais fait un beau commentaire, mais je ne m’en souviens plus, quand ça me reviendra….

  4. skapade dit :

     » La radio hurle « I can’t get no »
    C’est un peu vieux »
    De la nait « satifaction » la chanson des Rolling Stones

    Le dérailleur est une pièce maitresse de la poésie
    merci téquila

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.