Historique du mois : janvier 2019

Un jour de chance souriant


Jour de chance, 

Pour le lapin chasseur qui a fini son assiette

Pour la grive avaleuse de merles

L’alouette détournée du filet à provisions

Le taureau vainqueur du labyrinthe

Le thon à la voix de sirène

L’errant trafiquant de GPS

Le voyageur au long cours briseur de murs

Le dernier des Mohicans fumeur de paix

L’homme au chapeau magique qui fait pousser des lendemains

Enchantés sous nos galures mités

~~~~~~~~~~~~

Jour de chance

L’horizon est clair

Avec son rêve de voyage

S’écarter loin

S’extraire de l’embrouillamini

Tu suis d’un regard naïf

L’essaim des étourneaux

Déchiffres leur calligraphie

Jour de chance

C’est toi qui tires les ficelles

Tes yeux débordent

De plein ciel

Instants volés

Sur le poids de l’existence

L’éclat aveuglant de l’espoir

Te fait de l’œil

L’effervescente joie

Enveloppe le lieu

Apprivoise ton âme

Dans l’air léger

Demain

Tout sera fini

Les fleurs seront décolorées

Et le sablier remis à l’endroit

Inspire 

Respire 

Glisse

Aérienne altière

Avec ta robe d’avril

Entre les papillons et le vent

Cours heureuse échevelée

Entre vide et espace

C’est ton jour de chance

~~~~~~~~~~~~

La chance a déserté son bol

Et les petits bonheurs orphelins

Errent dans les cités et les champs

Sous une nuit interminable

Le soleil guidé par le hasard

Retient son souffle et ses rayons

Il joue sa dernière carte

Pour retrouver le chemin lumineux

Du jour où la chance

Sourit à nouveau dans un ciel favorable

~~~~~~~~~~~~

Ce soir

j’ai le cœur léger,

Les vacances ont sonné

Par -delà les océans

je m’en vais naviguer,

en rencontrant

du monde entier

tous ses habitants

Demain

c’est Jour de Fête

tous les chœurs

vont se mettre à fredonner

et les pieds

en cadence

vont commencer un nouveau pas de danse

L’éclipse de lune

quelle merveille!

C’est mon jour de chance,

je fais un vœux

et aussitôt

je croise ses yeux…

Tout en haut de la dune

à ses côtés, ce matin, je m’éveille…

Pour célébrer nos fiançailles et nos premières noces de faïence!

Ce Jour de Chance a souri à Phoenix, Plume Bleue, Éclaircie, Marjolaine et Elisa qui veille sur le sourire de la Chance et de ses amies.

Miroir, un ami poli,

Miroir, mon beau miroir

L’alouette déplumée ne se reconnait plus

A la surface du lac ou de tout miroir

Déposé là pour lui voler le soleil

Lorsque les cadres vides au centre infini

Reflètent l’image de demain Princes et princesses n’auront jamais la réponse

Seuls les yeux à demi entrouverts

Verront au delà des glaces sans tain Les corps à jamais engloutis

Des livres de contes que l’enfant traverse

***

Teint, teint

Tu plonges ton nez dans la cheminée

Magritte siffle ses locomotives

Le sens du voyage déraille

Raisonnablement

Ce que tu nommes disparait

En fumée vertige

Lisse l’iris claque

Le clap de fin

Tu n’as rien trouvé de toi dans l’illusion miroitante

De tes coquetteries…

***

Il est Poli Mon Ami

Chaque Matin Il m’offre le grand voyage

De l’intérieur vers la lumière

En Plongeant dans son Regard

Toute la vérité Reflet de l’âme S’exprime

Jaillit du cœur Étincelle

Le Miroir aux Alouettes est bien loin derrière

Maintenant Un seul regard et Tout est vrai

Tout se mélange dans notre Psyché Avec Alice

seul l’essentiel nous reste avant la Grande Traversée

Trois plumes devant la glace : Eclaircie, bibi et Marjolaine. La surface ne renvoie rien de l’essentiel de nos profondeurs 😉

Eclaircie et Marjolaine pour le titre

Ses beautés laissé choir,

Désert

On le traverse on s’y noie

Et l’on découvre en soi

Les grains de sable et les insectes

Les rampants et le soleil

Le souvenir de l’eau témoin de vie

Sous la plage le pavé palpitant de ces êtres

Cette fille aux yeux si grands

Qui a choisi le nom « Désert »

Pour endiguer sa peur de trop aimer

Et d’éloigner comme sous la bourrasque

La moindre de parcelle de dune

Abritant l’essentiel des cellules amies.


Ses beautés laissé choir,

Cherche sous le sable les pétales

Oubliés

Prince pieds nus sur la dune

Creuse en vain

La rose des vents s’effrite

Pétrifiée par Méduse

A se regarder dans le blanc du vide

La poussière l’emporte

Et tu traînes tes rêves usés

Au large des oasis

Appelant sans voix

Ta fleur d’orage sombre…

.

Au milieu de Nulle-part

se tient

ce petit havre de Paix,

placé sous le signe de la Rose.

.

Pour le découvrir

il faut avoir un bon coup

d’crayon et un peu d’imagination.

.

Et lorsqu’on est bien

réveillé

il est temps de répondre

à l’enfant qui est en Nous.

.

Il se pose en mode

Questions questions!

Pourquoi ?… Comment ?…. Et puis pourquoi ça et pas ça ?…

.

La plus belle des réponses

Un silence plein

dans cette extraordinaire Roseraie, au milieu du Désert,

où tout devient possible, si on sait regarder.

.

Alors, de grain de sable en grain de folie

déposés par l’Harmonie du Vent, faire que chaque expérience

ouvre et œuvre grand le chemin vers la connaissance

.

Tout en plongeant avec force dans ce que nous sommes,

Au Présent du balbutiement de notre Histoire à toutes…

Quoi de mieux que de partir ensemble « A la recherche d’un excellent dessert à partager

dans la plus belle oasis du désert du Sahara ? »

.

Les empreintes dans le sable sont de :

Éclaircie,

Phoenixs,

Marjolaine

Le titre revient à Phoenixs

Les lectrices :

Kiproko et Élisa

Le début du chemin

5 ! 4 ! 3 ! 2 ! 1 !

Et voilà ! Ça y est !

La magie de Noël est passée

dans toutes les maisonnées;

maintenant tout est prêt !…


A qui sait tendre l’oreille,

ouvrir les fenêtres des merveilles,

tout commence…

Par un sourire

Cadeau de la Vie qui peut tout changer

si on prend

simplement le temps

de le cueillir

avant de l’relancer

comme un paquet surprise

en direction de l’Univers Tout entier !

C’est ainsi

Notre Belle Destinée

commence un premier

pour le meilleur et le meilleur.

Alors, Santé !


Sans être trop saoul,

en ce nouveau commencement,

avec un petit sou

en poche

et une grande Poche de Rires Multicolores

tout peut changer positivement

si on prend l’temps de respirer, de regarder, de s’parler…


En route pour 2020,

Je nous invite

à voyager léger

en gardant dans le creux de la main et du cœur

cette belle bulle

de Bonheur à partager

à chaque avancée

Alors,

pour que cet enchantement soit complet,

je propose

un bain

en Méditerranée

en compagnie

des Mouettes Rieuses,

qui, comme chacun sait ou pas,

dans cette vie,

nous donnent à rêver

ce qu’il y a de meilleur


Pour la Vie

C’est ensemble

que tout commence,

alors, on s’lance ?

Vive les Couleurs

…………….

Tisseur de toile,

Le premier fil se pose

L’air de rien

Sans y toucher se glisse

De feuille en feuille

A l’aube ou au crépuscule

Quelle importance

Il est

Sans raison précise

Un début à sa fin

Une fin à son début

Quelle importance

Il est

A venir…

………..

Le début du chemin

Primevères aux feuilles de velours

Nid d’hirondelles où piaille la joie

Louanges d’un passereau à ta fenêtre

Ta porte ouverte à tous les vents chantants

.

L’orée t’offre le sentier ruisselant de sève

L’horizon aux bras écartés 

Te dessine une voie sans ruse

La douceur s’allie aux nuages et au ciel

.

Et si rien ne s’efface 

Dans la patience des jours

Du plissement des peines 

De l’écorchure des blessures

Et des heures tristes

.

Au bord de toi

Tout prend racine

Au cœur du souffle

Dans l’envie de vivre

Tout commence en toi

Dans ce surgissement

…………..

Tout commence

Le jour la nuit la saison l’espoir

La peur le soir la faim le noir

Les angles ne sont pas tous morts

Ni les triangles isocèles

Les ronds dans l’eau frémissent

De ricochets et de vie tapie

Les étoiles filantes souvenirs si lointains

De soleils éclatés demain

Et vos sourires portés si haut

Tout commence –re-commence

…………

Un thème parfait pour que je vous présente tous mes vœux.

L’assemblage et le titre reviennent à Kiproko, empêcher de publier,

Un premier cru 2019 sous les plumes de :

Marjolaine, Phoenixs, Kiproko, Éclaircie.

Élisa en pointillé.

Et bien sûr 4z dans nos pensées.