Category Archives: Damy

Nature morte


Une lune saumâtre aux gouttes diluviennes

Assourdissant du jour les décombres soyeux,

J’attends indolemment dans l’humus, que tu viennes

Eponger les soleils occultés de mes yeux.

.

 

La lagune écorchée où la chouette hulule,

Pendante au bout du clou d’un musée endigué,

Frémit de peur létale envers la libellule

Epinglée au formol dans l’herbier distingué.

.

 

Il est des matins noirs où ton ombre brillante

Voile les horizons du phare de l’autan,

Le reflux des marées sèche l’eau scintillante

De ta peau de velours bercée aux pluies d’antan.

.

 

Tu ne me diras plus que l’amour aux nuages,

Ce fragile équilibre en modus vivendi,

Irriguera l’iris sevré des marécages,

Ta beauté s’agenouille  aux pieds de l’effendi.