Category Archives: Kiproko

Bonjour aux petites fées fertiles

Me voici dans la cour des grandes !
Comme j’aime les regarder, me délecter de leurs jeux de marelles.
A cloche-pied, elles excellent en poussant leurs petits cailloux sur le chemin de terre à ciel…

Il faut que les récréations s’éternisent, elles nous consolent de tant de choses…

Parfois, de là-haut, un lutin sourit de leurs amusements en se balançant sur son perchoir.

De l’autre côté du miroir, un souffle de vent les emporte et les transporte dans des voyages pleins d’images.
Leurs âmes douces habillent l’harmonie de ce lieu et leur poésie est enchantement : volutes joyeuses, hymnes de joie, bonbons tendres, douceurs blondes.

A mes belles amies de plume qui ont gardé la clé de l’imaginaire…

Kiproko vous rapporte une boîte de craies (pour la marelle) !

Au fil de soi

Gerbes  de lumière

Lianes élancées

Herbes folles

De toutes les explorations

Au fond du blanc de la toile

Une tâche de soleil

Un jet de lapis-lazuli

Une traînée de vert espoir

En marge de la peinture

Tout est brassé en délicatesse

Et pour libérer le mouvement

Contre toute inertie

Un débordement rouge sang

 

Comme un déchirement palpable

Un sentiment d’enracinement

Le regard dans sa force d’abstraction

Délivrance de l’être

Vers l’épure

Le cœur renaît

Tout passe ou tout lasse

Par la porte des émotions

Etre de l’autre côté de la rive

Entendre le battement fou

 

La ramure s’épanouit

Et s’ouvre à l’immensité du ciel

Dessiller l’œil saturé

Noyé dans les rapides

Sous les grands arbres qui frémissent

Il n’y a pas de mauvais rêves

 

Là où tout s’offre à bout portant de l’âme

Quand tout blesse encore à fleur de peau

La douce envie de semer germe…